Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

journal 1972

Mercredi 13 décembre 1972

6 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Nous sommes gâtés par "Miditrente". Outre l'invité de la semaine, Adamo, Serge Reggiani est l'invité du jour et interprète deux chansons de son nouvel album : "Les mensonges d'un père à son fils" et "Le premier amour du monde". Reggiani en 84 reprendra une chanson d'Adamo, "Théorème".

 

"Les Globe trotters" se terminent avec "Le Barrage" dans lequel joue le canadien Jacques Billodeaux, Joe l'indien dans "Les aventures de Tom Sawyer".  Il est encore le méchant ici, et meurt en tombant du haut d'un barrage. Pierre (Yves Rénier) concluera : "C'est le barrage qui l'a puni".

 

Le temps passe vite, je parlais il y a peu du 4e épisode "La Fleur rouge", que j'avais réussi à voir en rentrant à toute vitesse d'une sortie scolaire. Et ce soir, je chronique le 13e.

 

"Cadet Rousselle" propose en vedette l'excellent Julien Clerc qui chante "Si on chantait", "Jouez violons, résonnez crécelles" et "Le patineur".

 

"Amicalement vôtre" propose son onzième épisode, "Minuit moins huit kilomètres".

 

Les séries qui m'ont accompagné l'automne "L'homme qui revient de loin", "Les Globe trotters", "Amicalement vôtre" s'estompent pour laisser place à une réjouissance bien plus grande : le retour de Muriel Baptiste.

 

Il reste un ultime rendez vous avec Lord Brett Sinclair et Danny Wilde, puis les programmes des fêtes vont me charmer. Je vais découvrir Mogador, Les Rois maudits, deux séries parallèles sur la chaîne 2.

 

Six mois d'absence, ce fut long, mais je n'aurais pas six mois à attendre cette fois, et heureusement, pour revoir Muriel. Je ne le sais pas encore mais la surprise n'en sera que plus grande.

 

Un curé de choc

Lire la suite

Mardi 12 décembre 1972

5 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Jean Nohain contre Rudolph Valentino, arsenic et vieilles dentelles au programme. J'ai regardé Valentino et me souviens que c'est le coup de poing d'un journaliste qui lui provoque son appendicite fatale.

 

Apollo 17 marche sur la lune, mais tout le monde s'en fiche. En 1969, c'était l'évènement le plus important du siècle, en 72 on est blasé.

 

Hugues Aufray est l'invité du jour de la semaine Adamo chez Danièle Gilbert.

 

Les fans de Geneviève Casile, Isabelle de France dans "Les Rois maudits", ont trop de chance. Elle est invitée chez Nohain. Muriel elle n'est invitée jamais nulle part.

 

Demain est le 6 novembre, jour que je déteste, jour triste, c'est le dimanche 6 novembre 2005 (dix ans après) que j'ai appris la mort de Muriel.

 

Roger Moore est en train de tourner son premier James Bond "Vivre et laisser mourir", tandis que 72 est une année sans Bond ("Les diamants sont éternels" est sorti pour les fêtes 1971). Le personnage de Teresa qui épouse Bond dans "Au service secret de sa majesté" est censé être né en 1943 et assassinée le jour de l'an 1969. Quel dommage que Muriel n'ait pas parlé anglais. Cela aurait été le rôle de sa vie.

 

Remarquez la ressemblance entre l'actrice choisie (Diana Rigg) et Muriel.

 

 

Photo-couleur-inedite-collection-privee-Christian-Marin.jpgRIGG-LAZENBY.jpg

Lire la suite

Lundi 11 décembre 1972

4 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Grand retour d'Adamo ce mois de décembre 1972 qui sort un nouveau 30 cm, ce qu'il n'avait pas fait depuis...1969.

 

En effet, le chanteur a voulu s'attarder sur une carrière cinéma hasardeuse. Après "Les Arnaud" de Léo Joannon avec Bourvil en 1967, il tourne en 1969 "L'ardoise" avec Michel Constantin, puis joue et met en scène "L'île aux coquelicots".

 

Il sort quand même un live 33t de l'Olympia 71 sans avoir fait d'albums d'inédits avant.

 

C'est donc son retour chez Danièle Gilbert à "Miditrente". Il est entouré ce lundi de Mick Micheyl, Georges Ulmer (que j'ai toujours confondu avec Pierre Dudan), Jean-Louis Foulquier qui créera les francopholies de La Rochelle dans les années 80.

 

La 2 continue avec son feuilleton d'espionnage idiot, "Poigne de fer et séduction", et le soir, on a le choix, sur la 2, entre Jean Richard dans "Noix de coco" et sur la Une avec "Le Grand échiquier".

 

Le 21 novembre, l'émission a été annulée en raison des grèves. C'est donc ce soir là que l'on voit le spécial Bécaud. A noter pour l'une de ses rares apparitions en France Bob Dylan.

 

L'émission propose aussi Maria Callas, Brassens, Duke Ellington.

 

Seule fausse note, une séquence consacrée au fade Omar Sharif.

 

Nous sommes dans les cartons jusqu'au coup, avec le déménagement prévu le samedi, mais j'ai à porter de main mes télé poche et mon petit dossier sur Muriel.

 

C'était un cahier formé de feuilles de papier Canson A4, plié en deux et relié par du scotch, la couverture étant la photo de Muriel de juillet 1972 et son interview deux pages, et les résumés coupés de "La Princesse du rail".

 

J'étais tout à la joie de retrouver ma muse. Je nageais en plein bonheur.

 

Quarante ans plus tard, il me plait de penser que de là où elle est, Muriel veille affectueusement sur moi, comme un second petit frère.

 

Je ne peux pas être malheureux  en pensant à elle.

 

HELENE13.png

Lire la suite

Dimanche 10 décembre 1972

3 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Savoir que je vais revoir Muriel est en décembre un bonheur que je peux à peine décrire. C'est une attente de chaque instant et le temps ne va pas assez vite. Eternel dilemne que le temps. Il dure parfois trop longtemps, et nous file entre les doigts pendant les instants de bonheur.

 

Muriel, je ne regretterai jamais de t'avoir aimée à ce point là, même si après avoir fait battre mon coeur, j'ai versé des larmes quand j'ai appris ta mort.

 

Le dimanche 10 décembre, "Le Sport en fête" accueille en vedettes Roger Hanin et Jean-Claude Killy. Les invités comportaient Marcel Amont, Charles Trénet, France Gall, Georgette Lemaire, Antoine, Zanini, Daniel Guichard, Juliette Gréco, Francis Lemarque. C'est un plateau typique de l'époque.

 

A 17h35, quatrième épisode des "Monroe" : "L'arbre des pendus". Le meilleur moment de la journée pour moi question programmes télé.

 

Puis Tchernia propose "L'ami public N°1" , l'émission de Walt Disney suit à 18h25.

 

Je n'ai pas eu l'autorisation de voir le film du dimanche soir, "Karthoum", car il finissait très tard (22h50) et j'allais au collège le lendemain matin.

 

Je n'aimais pas les dimanches soirs, mais je crois qu'en décembre 1972, retourner au CES le lendemain ne me souciait guère puisque Muriel revenait.

 

Nous étions en plein dans nos cartons, notre déménagement étant prévu pour le samedi 16 décembre. Il faisait froid, c'était l'hiver qui arrivait, mais au fond de mon coeur, j'étais en plein printemps.

 

Quand aux programmes du dimanche sur la 2, il n'y avait, comme d'habitude, rien de bon à regarder.

 

Avec Vincent GauthierMuriel à chevalNouveau scan Muriel dans un préPhoto inédite Muriel Le roi de fer

Lire la suite

Samedi 9 décembre 1972

2 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

 

 

A 17h05 sur la Une, Serge Reggiani présente son nouveau 33t sans titre, dont le titre principal est "Le Vieux couple" qu'il interprète. Il chante aussi "Le Premier amour du monde" et "La Putain".

 

Encore un disque destiné à orner le bas du sapin de Noël.

 

Adamo lui aussi sort un album, et 40 ans plus tard, cette année donc, un autre, il semble que ce soit une période de prédilection pour les sorties d'albums.

 

Dans "Samedi Loisirs", à part Reggiani, on peut voir deux brésiliens culte : Toquinho et Vinicius de Moraes.

 

Un match de foot Metz-St Etienne permet à ceux qui habitent la région de Metz de voir "Le Virginien", série western une fois de plus programmée en bouche trou. Le reste de la France a droit au foot.

 

L'atmosphère d'hiver des programmes télé est renforcée ce samedi par le "Critérium de la première neige" où brille la skieuse Jacqueline Rouvier.

 

L'après midi sur la 2 est terne avec le feuilleton italien "Les Fiancés". Le soir "Amicalement vôtre" est programmé sous réserves, en effet après le Top à Sylvie Vartan, un match de boxe est diffusé. Hélas, il va s'attarder et l'épisode de "Amicalement vôtre" qui aurait dû être le 11e "L'héritage Ozerov" sera reporté...en avril 1973.

 

Nous regardons sur la Une, par dépit, la suite de "La vérité sur l'affaire du courrier de Lyon", faute de mieux.

 

Sachant à présent que Muriel revient la semaine suivante, je suis en état de transe.

 

 marguerite a chateau gaillard 2SERGE-REGGIANI-LE-VIEUX-COUPLE.jpg

Lire la suite

Vendredi 8 décembre 1972

1 Novembre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

A part le onzième épisode de "Sam Cade" bizarrement intitulé "L'infernal" (un adjectif en guise de titre), rien à voir ce jour là. Je découvre le feuilleton italien "Les Fiancés", d'après le roman d'Alessandro Manzoni avec Paola Pitagora. Ennuyeux.

 

Ennuyeux aussi "Poigne de fer et séduction" qui ne parvient pas vu son format court pour une série policière à captiver. A 22h30 sur la Une, un chanteur, mais cette fois Frank Sinatra. Je préfère et de loin voir Nougaro.

 

J moins 13 avant le retour de Muriel.

 

Une atmosphère de Noël s'est emplie de moi, Noël qui à l'époque n'était synonyme que de joie et de bons souvenirs.

 

Muriel, au 24 rue Pigalle, devait s'impatienter afin de savoir comment allait être perçue son interprétation de Marguerite de Bourgogne.

 

J'aurais vraiment dû tenir un journal de cette époque extraordinaire, car je n'ai pas d'autres souvenirs que les programmes télé pour ce vendredi 8.

 

Avec Francois Nocher

Lire la suite

Jeudi 7 décembre 1972

31 Octobre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Je ne rate pas "Match contre la vie", puisqu'un feuilleton italien, "Les fiancés" le remplace.

 

Le soir, nous ne regardons pas "Entrez sans frapper", qui a eu la mauvaise idée d'inviter le médiocre Gérard Palaprat, mais la Une avec "La vérité sur l'affaire du courrier de Lyon", dont c'est la première partie. Cette erreur judiciaire qui entraînera, pour une question de ressemblance, un innocent à la guilltotine, m'a marqué.

 

Pour le reste, je suis tout à ma joie de retrouver Muriel, qui va devenir mon plus cadeau de Noël.

 

Ce sera en effet une fin d'année 1972 inoubliable. La première vision des "Rois maudits" a un charme, même en noir et blanc, que rien ne peut surpasser.

 

Je me confiais à Francis, lui parlais de cette actrice que j'aimais. Nous adorions tous les deux "Amicalement vôtre".

 

C'est une époque bénie que j'aimerais revivre sans fin, comme dans un timewrap, c'est à dire un paradoxe temporel. Mais le temps est passé et Muriel s'est éloignée.

 

On le voit, avec deux chaînes, il n'y avait pas grand choix certains soirs. L'avantage, c'est que la télévision constituait un sujet de conversation, on avait tous, plus ou moins, vus les mêmes choses.

 

1972 allait se terminant et Pierre Richard, après "Les Malheurs d'Alfred", connaissait une année de consécration en la terminant avec "Le Grand blond, avec une chaussure noire".

 

Les sultans 2

Lire la suite

Mercredi 6 décembre 1972

30 Octobre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Jour J moins 15 avant le retour de Muriel et jour crucial, car j'ai en main le "Télé Poche" de la semaine suivante, avec en couverture Christian Barbier, dans les prévisions programmes, pour le jeudi 21 décembre sur la 2, à 20h30, est annoncé :

 

"Les Rois maudits", feuilleton d'après Maurice Druon, avec Anne Kreiss, J L Moreau, Muriel Baptiste.

 

Six mois sans toi Muriel, mais tu reviens enfin. Il me semble que mon attente est enfin récompensée.

 

Il est difficile aujourd'hui d'imaginer et de décrire le bonheur qui fut le mien ce jour là.

 

Le reste de la journée est composé de bons programmes :  à 15h10, l'avant dernier épisode des "Globe Trotters" : "La Bonne adresse", puis "L'autobus à Impériale" et "Poigne de fer et séduction".

 

Le soir, ce sont les 40 ans de chanson de Tino Rossi chez Guy Lux, suivi du dixième épisode de "Amicalement vôtre": "Sept millions de livres".

 

Bien sûr, les aventures de Danny Wilde et Lord Brett Sinclair me passionnent mais sont estompées par le retour de Muriel.

 

A cette époque là, je l'appelle toujours "Princesse du rail" et je vais passer à "Muriel" à l'occasion des Rois maudits.

 

L'hiver s'annonçait comme le plus beau des hivers et il le fut. Simplement, je ne pensais pas, à l'époque, que ce serait le seul.

 

muriel-et-philippe-d-aunay-2.jpg

Lire la suite

Mardi 5 décembre 1972

29 Octobre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

lastscan.jpg

 

J moins 16 avant le retour de Muriel.

 

Deux bonnes soirées mais il faut choisir la Une ou la deux.

 

Pour ma part, j'ai regardé la 2 découvrant Elvis Presley, pour la première fois, dans "Le Rock du bagne". Ce ne fut pas, comme pour beaucoup, une révélation.

 

Sur la Une, il y avait sur "Tempo", avec le chanteur italien Gianni Nazzaro pour ses débuts en France. Il chante "Quanto è bella lei". Le reste n'est pas si bon, avec l'inégal Henri Salvador et son "Petit lapin", l'actrice Bernadette Lafont venue chanter, Guy Béart. Ou vraiment mauvais quand il s'agit de Patrick Juvet et Thierry Le Luron.

 

Dans les prévisions programmes, j'attends avec impatience Muriel. Télé Poche confirme le retour de Jean-Claude Drouot dans "Les Gens de Mogador" pour les fêtes.

 

Et "Les Rois maudits" ? Il n'est pas rappelé qu'ils seront aussi programmés. Ce n'est qu'une question de temps, et bientôt j'apprendrais dans les prévisions programme du 21 décembre que Muriel Baptiste joue bien dans le premier épisode, "Le Roi de fer", le 21 décembre.

 

J'attends cependant pour ne pas gâcher mon plaisir d'acheter les romans de Druon. Cela explique que j'ignore pour le moment que Muriel ne joue que dans les deux premiers épisodes, et meurt dans le deuxième.

 

L'ambiance des vacances de Noël plane déjà autour de moi. Les illuminations, les sapins. Il ne manque que ma belle princesse pour illuminer le décor.

 

 

 

 

 

Lire la suite

Lundi 4 décembre 1972

28 Octobre 2012 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Jour J moins 17 avant le retour de Muriel.

 

L'actrice belge Claire Wauthion, née en 1945, qui tourne toujours, trouve l'un de ses premiers rôles dans le dernier épisode des "Evasions célèbres" : "Jacqueline de Bavière".

 

A ses côtés, l'acteur Roger Van Hool, né en 1940, vedette au cinéma de "La Chamade" entre autres, lui donne la réplique.

 

L'épisode, sans doute le seul réussi de la série, rappelle ce que sera "Les Rois maudits". Il est question d'un personnage assez proche de Marguerite de Bourgogne, une femme émancipée avant l'heure, d'ailleurs prisonnière du duc de Bourgogne auquel elle va échapper. L'histoire se passe au XVe siècle, un siècle après "Les Rois maudits".

 

Mais c'est un peu tard pour la série qui se termine et s'est révélée ennuyeuse jusque là.

 

A noter qu'il existe une légende (?) sur l'évasion de Marguerite de Bourgogne qui se serait sauvée de Chateau Gaillard pour rejoindre un couvent en Bourgogne, mais ce n'est pas l'hypothèse qu'a retenue Maurice Druon. Toutefois, Druon affirme que Marguerite a été étranglée, alors qu'elle serait morte de froid.

 

Une  théorie évoque la détention de Marguerite dans une pièce de Chateau Gaillard dans une pièce, plus en hauteur que celle de sa cousine Blanche, exposée au froid et au vent, le donjon. Ce qui accrédite la thèse de la mort naturelle de la Reine de Navarre des suites d'une maladie pulmonaire.

Marguerite dans une pièce, plus en hauteur que celle

de Blanche, exposée au froid et au vent. Le donjon ?

Ce qui accrédite la thèse de la mort naturelle de la Reine de Navarre, des suites d’une

maladie pulmonaire.

 

Reste la légende de l'évasion de Marguerite.

 

Cette hypothèse, la voici :

Marguerite serait donc inhumée à Vernon, dans la chapelle du couvent des Cordeliers,

ces moines Franciscains, dits Frères Mineurs, qui ceignaient une corde à leur taille ? C’est

probable ! La logique voudrait qu’une reine, même en disgrâce, ait le droit d’être

enterrée dans un couvent ou une abbaye. Mais, tant que sa sépulture n’aura pas été

mise à jour, dans l’église même ou dans son environnement proche (crypte, cimetière ou

salle capitulaire), une autre thèse subsistera : le transfert secret de la reine dans le

château de son enfance, à Couches, en Saône-et-Loire.

La Vivre de Couches

L’abbé Jean Berthollet écrit dans son livret consacré au château de Couches : « C’est en

1315 que Louis le Hutin devenu roi de France se résolut à rayer du monde des vivants

Marguerite, qui fut prise sous la protection de sa cousine Marie de Beaufremont, dame de

Couches. Transférée au château de Couches, prisonnière libre, Marguerite mourut en

1333 à l’âge de 43 ans. »

 

Rien d'autre à voir ce jour-là à la télévision.

 

On suppose que Muriel attendait impatiemment la diffusion des "Rois maudits" pour voir l'écho sur le public et la profession,  et orienter ses futurs choix.

 

Il semble que le téléphone n'a guère sonné. Muriel va donner son feu vert pour jouer une pièce de boulevard, "Les Quatre vérités", avec Marthe Mercadier.

 

Elle ne retrouvera les caméras qu'en automne 1973 pour un épisode de "Un curé de choc".

 

Dans les bacs des disquaires, on trouve deux chanteurs italiens, Bruno Lauzi et Gianni Nazzaro, mais aussi des vedettes bien connues de l'époque. C'est un peu la "bande sonore" de Noël 1972, le zénith de la carrière de ma chère Muriel.

 

 Avec-Tony-Taffin-Richard-Lagrange.jpg

 

 

MOULOUDJI_LE-TEMPS-DE-VIVRE.jpg

 

 

Roman photo 4Avec Tony Taffin Richard Lagrange

 

 

DANS LES BACS DES DISQUAIRES CE NOEL 1972

 

45T-CLAUDE-FRANCOIS-LE-LUNDI-AU-SOLEIL.jpg

 

 

45T ALAIN BARRIERE A COUPS DE NUIT

 

GIANNI-NAZARRO-45T-QUANTO-E-BELLA-LEI.JPG

 

BRUNO-LAUZI-45T-AMORE-CARO-AMORE-BELLO-ED-FRANCE.jpg

 

33t-barriere-pour-la-derniere-fois.jpg

 

33T-QUAND-TU-REVIENDRAS.jpg

 

 

33T CLAUDE FRANCOIS LE LUNDI AU SOLEIL

 

33t-FRANCIS-LEMARQUE-MARJOLAINE.jpg

 

CHRISTIAN-DELAGRANGE_SANS-TOI-JE-SUIS-SEUL.jpg

 

GEORGES-MOUSTAKI_DANSE-33T.jpg

 

HENRI-TACHAN-UN-MUR.jpg

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>