Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste
Articles récents

Mercredi 8 mai 1974

7 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste fut petit rat de l’opéra au Châtelet.

 

A « Miditrente », Mouloudji a invité Dominique Pankratoff.

A 15h15 sur la 2, dixième épisode de « Daktari », « Judy et le bébé éléphant ».

Puis à 19h40 sur la 3, je retrouve « Cannon » pour le dixième épisode, « A cache-cache », avec Anthony Zerbe et Dana Wynter.

Le soir, rien d’intéressant, « Les trois vérités » (débat à propos des présidentielles), du football sur la 2 FC Madebourg contre Milan AC et un documentaire sur la marine américaine sur la 3, « Le combattant ».

Mercredi 8 mai 1974
Lire la suite

Mardi 7 mai 1974

6 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste sur le tournage de « La princesse du rail » est devenue la compagne de Jacques Santi, raison pour laquelle on les retrouve ensemble ensuite dans « Les chevaliers du ciel ».

A « Miditrente » débute une semaine Mouloudji. Il invite pour sa première émission Frida Boccara et Jacques Echantillon.

Le soir, aux « Dossiers de l’écran », il y avait « L’affaire Al Capone » avec Jason Robards. Mais j’ai voulu voir sur la 3 « Frankenstein, une histoire d’amour », avec Gérard Berner, Karin Petersen, Gérard Boucaron. Quelle ne fut ma désillusion. Au lieu d’un film d’épouvante, c’est une dramatique ennuyeuse. Les français ne savent pas faire de films fantastique. Dans ce téléfilm, le monstre a un nom, Frobélius, alors qu’il n’en avait pas dans le roman de Mary Shelley qui a inspiré la série de films au cinéma. Soirée donc décevante.

Mardi 7 mai 1974
Lire la suite

Lundi 6 mai 1974

5 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Pendant sa jeunesse, jamais Yvette Baptiste (Muriel) n’avait songé à devenir comédienne. Elle voulait être journaliste.

Danièle Gilbert est de retour pour une émission spéciale consacrée à Jacques Prévert, à laquelle participe Cora Vaucaire.

Les oisifs peuvent regarder à 14h25 un vieux film avec Paul Meurisse, « L’impasse aux deux anges », de 1948.

En ce printemps 1974, en plus du feuilleton soporifique « Le vagabond » sur la 2, la première chaîne à 20h15 propose une nouvelle saga larmoyante, « Nans le berger ». La Une enchaîne avec « La maison des bois ».

A la place des frères Rouland, il y « Alain Decaux raconte » à 21h35. Rien d’intéressant donc.

Lundi 6 mai 1974
Lire la suite

Dimanche 5 mai 1974

5 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel n’a jamais compris les raisons de l’arrêt brutal de sa carrière en 1974.

Le film de la 2 à 14h30 est « Notre-Dame de Paris » de Jean Delannoy avec Gina Lollobrigida et Anthony Quinn. Gina jouait déjà (avec Muriel) dans un film de Jean Delannoy « Les sultans ».

L’invité vedette de Michel Drucker au « Sport en fête » est Georges Descrières, alors tout auréolé de la gloire de « Arsène Lupin », rôle qui lui collera à la peau.

Mais ce que j’attends avec impatience, à 17h20 sur la Une, c’est le deuxième épisode de « L’homme de Vienne », « Annalisa ». Robert Conrad y confirme sa belle prestation en agent secret propriétaire d’un bar dans la capitale autrichienne, Jake Webster. Dans cet épisode, il retrouve une ancienne fiancée, Annalisa, interprétée par une actrice que je ne connaissais pas, Rosemary Forsyth. Elle n’a pas fait malgré 83 rôles une carrière éblouissante. Je cherche dans quoi j’ai pu la revoir ensuite, « Mannix », « Columbo », « Drôles de dames ». Pour moi, elle reste surtout associée à son rôle dans « L’homme de Vienne ».

L’épisode est un mélange d’action, d’espionnage, de suspense et de romantisme. A la fin, notre héros regarde partir en avion vers les USA son ancienne dulcinée, depuis l’aéroport. On comprend que derrière cet homme dur, Jake, se cachent des fêlures. Il est bien dommage que Robert Conrad n’ait tourné que huit épisodes de « L’homme de Vienne ».

La soirée, sur les trois chaînes, est consacrée au premier tour des élections présidentielles qui voit se qualifier Giscard et Mitterrand.

Dimanche 5 mai 1974
Lire la suite

Samedi 4 mai 1974

3 Mai 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Alors qu’elle pensait devoir faire autre chose, Muriel Baptiste fin 1969 après une période de chômage (à compter de la sortie du « Mois le plus beau ») fut appelée pour remplacer Marion Game dans la pièce « Tchao » avec Pierre Brasseur.

En couverture de Télé 7 jours, il y a le journaliste Michel Péricard devant les portraits de trois candidats aux présidentielles : Jacques Chaban-Delmas, Valéry Giscard-D’Estaing et François Mitterrand.

Quand je repense à mai 1974 me revient en mémoire un drame qui avait beaucoup marqué mon oncle et ma tante. La fille d’un couple de leurs meilleurs amis, une infirmière, était sortie avec trois collègues du même métier un samedi soir pour aller danser. Elles roulaient sur une route qu’un poids-lourd, en faisant une manœuvre leur barra le passage. Toutes les quatre trouvèrent la mort. Ma tante a souvent évoqué ce drame, et jeune, cela m’a marqué.

Je vous rassure, d’ici juillet 1974 fin de ce « voyage dans le temps », j’aurais des choses plus agréables à relater.

Télé 7 jours parle de Jacques Martin, Jean-Claude Brialy, Martine Le Page, Blanche Rayne (alors fort jeune et qui connaîtra la notoriété avec un rôle aux côtés de Corinne Touzet dans « Une femme d’honneur »), Marc Michel de « La folie des bêtes », Marianne Borgo, Jean-François Calvé, Suzanne Flon, Philippe Leroy, David Carradine, Clint Eastwood, Gérard Berner, Maryvonne Schiltz, René Lefèvre, Odette Laurent du film « Alice ne pas toucher », Shirley McLaine, Marie-Hélène Breillat, Isabelle Adjani, Véronique Jannot, Patricia Calas, Louis Seigner (Tolomeï dans « Les rois maudits »).

Le grand moment du jour est la rediffusion du huitième épisode de « Amicalement vôtre », « Le complot », à 16h50 à cause de la finale de football coupe d’Angleterre Liverpool-Manchester (au lieu de l’horaire habituel 15h15).

Dans « La Une est à vous », on pouvait choisir entre « Les mystères de l’ouest » et « Mission Impossible », « Les incorruptibles » ou « Les règles du jeu », « Flipper le dauphin » ou « Les globe-trotters », « Le roi des celtes » ou « Fooly Foot », « Au nom de la loi » ou « Chaparral ».

En soirée, les Carpentier proposent un « Top à Serge Gainsbourg » suivi du quatrième épisode de « Kung Fu », « Frères de cœur ».

Philippe Bouvard reçoit à « Samedi soir » Jean Martinelli, Frédéric Botton, François Jérôme, François de Negroni, Patricia Botton, Gérard de Villiers, Anny Duperey.

Samedi 4 mai 1974
Lire la suite

Du 28 avril au 3 mai 1974

27 Avril 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Dimanche 28 avril

 

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste avait un perpétuel problème pour se coiffer, ce qu’elle relate dans « Nous deux », et portait souvent des perruques.

Sur la 2 à 14h30, « Branle-bas au casino » (« The honeymoon machine ») de Richard Thorpe (1961) avec Steve McQueen.

Pendant ce temps, au « Sport en fête », Michel Drucker a comme invité vedette Philippe Nicaud.

A 17h05, la première chaîne propose un western, « Winchester 73 » avec James Stewart.

Je viens de revoir le film du dimanche soir, « Dernier domicile connu », dont je trouve qu’il n’a pas pris une ride. Je suis sûr de l’avoir vu ce jour-là, car dans le film, il y a une réplique, « Tous les ânes s’appellent Martin », et notre professeur principal de français, histoire et géographie s’appelait Monsieur Martin. Avec Francis, nous en avons parlé et avons bien ri.

 

Lundi 29 avril

 

L’anecdote du jour : Muriel n’a jamais dit qu’elle était née en juillet, ce qui fait que durant sa carrière, j’ignorais la date de son anniversaire.

Pas de « Miditrente » en raison de la campagne électorale.

 

Ce jour-là commence, en remplacement de « Adieu mes quinze ans », un feuilleton soporifique, dont je me demande bien pourquoi je l’ai regardé jusqu’au bout, « Le vagabond ».

Les oisifs peuvent voir à 14h25 « J’ai tué Raspoutine » sur la première chaîne.

Rien d’intéressant le soir, avec « La maison des bois », je ne sais pas si j’ai pu regarder l’émission « Le défi » où étaient invités Roger Pierre et Jean-Marc Thibault qui finissait à 21h55.

 

Mardi 30 avril

 

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste était d’un abord réservé et n’allait pas vers les gens, ce qui a pu parfois la faire passer pour fière.

Ce mardi est sinistre côté programmes télé : aux « Dossiers de l’écran », il n’y a pas de film mais un reportage, « Les vagabonds de la mer », pour illustrer un débat sur la grande course autour du monde.

La première chaîne proposait « La piste aux étoiles », qu’en 1974 je ne regardais plus.

Donc absolument rien à voir ce jour-là à part « La folie des bêtes », le feuilleton quotidien de la Une.

 

Mercredi 1er mai

 

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste ne se liait pas avec ses partenaires de tournage (exception faite d’Annie Sinigalia) et à peine les feuilletons ou films tournés les perdait de vue.

Comme tous les 1er mai, les émissions commencent en soirée, en l’occurrence avec le neuvième épisode de « Cannon », « La cible mouvante » à 19h45 sur la 3.

Pas de « Daktari » donc l’après-midi.

Rien le soir, sur la première chaîne, « Le soldat et la sorcière », rediffusion d’une dramatique de 1971. Un western sur la 2 avec « Violence à Jéricho » avec Dean Martin.

 

Jeudi 2 mai

 

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste en 1974 ne se doutait pas que sa carrière était terminée et pensait que l’on ferait à nouveau appel à elle.

Je suis vraiment navré de rater le sixième épisode de « Amicalement vôtre », « La danseuse », sans savoir que « La Une est à vous » me permettra de le revoir en décembre de la même année. C’est mon épisode préféré avec « Une rancune tenace ».

Le soir, Guy Lux à Domino donne un coup de chapeau à Enrico Macias.

Pour remplacer « Le soleil se lève à l’est », un nouveau feuilleton est proposé, « Léonard de Vinci » avec Philippe Leroy, un français qui fait carrière en Italie. Je n’ai pas regardé, cela finissait à 23h05.

 

Vendredi 3 mai

 

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste pour son dernier rôle sera appelée au générique « Murielle » et non Muriel (dans « Un curé de choc »).

Deux séries ce vendredi, d’abord à 15h15, le septième épisode d’amicalement vôtre, « Entre deux feux ».

Puis sur la Une, huitième épisode de « Suspense », « Né de père méconnu », avec Bill Bixby, qui l’année suivante sera le héros de la série « Le magicien » sur Antenne 2 le dimanche après-midi, avant de trouver la consécration avec le rôle du docteur David Banner dans « L’incroyable Hulk » en France à partir de 1979.

« Né de père méconnu » lui va comme un gant, c’est un épisode émouvant où il est un père qui un jour se découvre un fils dont il ignorait l’existence.

Du 28 avril au 3 mai 1974
Lire la suite

Samedi 27 avril 1974

22 Avril 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste était très croyante.

Télé Poche consacre sa couverture à Enrico Macias et Télé 7 jours à Marcel Pagnol qui vient de mourir.

En photo couleurs page 2, Télé Poche met en vedette Agathe Natanson vedette de « La maison des bois ». Dans « Les indiscrétions d’Aglaé », il est question d’une émission de « Miditrente » où Danièle Gilbert a dû rendre l’antenne en direct en raison de manifestations, la semaine où Michel Fugain était invité. Deux pages sont consacrées à « Marcel Pagnol, notre ami ». Puis deux candidats aux élections présidentielles, Jacques Chaban-Delmas et François Mitterrand, donnent leur vision de la télévision.

Télé 7 jours parle de Pierre Brice, Patricia Calas, Claude Titre, Agathe Natanson, Myriam Colombi, Marlène Jobert, Claude-Jean Bonnardot, Estella Blain, un hommage à Marcel Pagnol, et deux candidats aux présidentielles comme Télé Poche Chaban-Delmas et Mitterrand.

A 15h15, cinquième épisode de la série « Amicalement vôtre » : « Un risque calculé ».

Dans « La Une est à vous », le choix est à faire entre les séries suivantes : « Les mystères de l’ouest » ou « Mission Impossible », « Sam Cade » ou « La nouvelle équipe », « Les globe-trotters » ou « Ne mangez pas les marguerites », « Fooly-foot » ou « Le roi des celtes », « Hondo » ou « Chaparral ».

A 19h45, dernier épisode de « Adieu mes quinze ans ».

Brigitte Bardot devait être la vedette de l’émission des Carpentier, mais suite à bronchite, elle déclare forfait et nous avons un « Top à Claude Véga ».

Puis c’est le troisième épisode de « Kung Fu » : « Neuf vies pour une ».

Bouvard reçoit à « Samedi soir » Philippe Labro, Eric Tabarly, Alain Bombard, Georges Descrières, la speakerine Martine Lepage. Il m’a fallu regarder l’émission pour connaître les invités.

Samedi 27 avril 1974
Lire la suite

Vendredi 26 avril 1974

22 Avril 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Ne trouvant plus de rôles et en manque d’argent, Muriel Baptiste est restée chez elle en sortant peu à partir de 1974. Cet été là, n’ayant pas eu de travail, elle n’est pas partie à Perpignan.

Je me régale à 15h15 avec le quatrième épisode d’Amicalement vôtre, « Un rôle en or ».

C’est l’avant-dernier épisode de « Adieu mes quinze ans », qui ne fut jamais plus rediffusé.

A 21h10, un très bon septième épisode de « Suspense », qui se situe dans le futur, en… 1994, « La dernière chance », avec la belle Janet Margolin qui par certains côtés m’a toujours rappelé Muriel. On peut constater que la série n’est pas récente car dans cet épisode joue l’acteur Van Helfin, mort en 1971.

Janet n’a pas eu de chance, fauchée par un cancer des ovaires à seulement 50 ans en 1993. Je l’avais découverte dans le film « Morituri » avec Marlon Brando et Yul Brynner un dimanche soir à la télévision, et tout de suite, elle m’avait frappée par sa ressemblance avec ma chère Muriel.

Vendredi 26 avril 1974
Lire la suite

Jeudi 25 avril 1974

22 Avril 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste est souvent confondue avec Paloma Matta, les gens croient qu’elle a joué dans « Belle et Sébastien » en 1965 le rôle d’Angelina, ce qui est faux. C’est Paloma qui jouait Angelina.

Je râle car je rate la rediffusion du 3e épisode de « Amicalement vôtre », « Les pièces d’or », heureusement, il sera rediffusé encore une fois dans « La Une est à vous » en décembre 1974.

Guy Lux consacre son émission « Domino » au centenaire de Vincent Scotto et a invité Tino Rossi, Charles Aznavour, Annie Cordy et Michel Delpech.

Avec un grand regret, je dis adieu au très bon feuilleton « Le soleil se lève à l’est », dont c’est le sixième et dernier épisode. Il sera malheureusement rediffusé le lundi après midi début 1975 par TF1 quand je suis au lycée.

Jeudi 25 avril 1974
Lire la suite

Mercredi 24 avril 1974

22 Avril 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel a accepté le rôle de Pierrette dans « Le premier juré » car elle avait, jeune, voulu être journaliste. Mais elle fut déçue par le feuilleton.

A 15h15 sur la 2, neuvième épisode de « Daktari », « La migration des éléphants », deuxième partie.

Je regarde sur la 3 à 19h40 le huitième épisode de « Cannon », « Le prisonnier ».

15e épisode du charmant feuilleton « Adieu mes quinze ans », qui touche presque à sa fin, puisqu’il en compte 19.

Le soir, le seul programme potable aurait été sur la 2 le western « Les géants de l’ouest », avec John Wayne, mais il finissait trop tard (23h05).

Mercredi 24 avril 1974
Lire la suite