Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste
Articles récents

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

PHOTO INEDITE

31 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #ALBUM PHOTOS

1968

PHOTO INEDITE
Lire la suite

Samedi 2 juin 1973

29 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Michel Drucker fait la couverture de Télé Poche. En page 2, c’est la belle brune Thérèse Liotard.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent du téléfilm « Président Faust » avec France Dougnac et François Chaumette, le feuilleton « La croisière jaune », la série britannique « Elizabeth R », un article sur les accordéonistes, Le téléfilm « Rosa la rousse » avec Catherine Rouvel et Jean-Claude Drouot, et présente une nouvelle actrice, Nadine Delanoé, 23 ans.

C’est l’éternel problème de la presse télévisée de l’époque, parler de starlettes qui feront long feu, en l’occurrence Nadine Delanoé qui ne jouera que six rôles, et ne franchira pas le cap des années 80. Pendant ce temps-là, on ne parlait pas d’une actrice confirmée, Muriel Baptiste, au profit de ces étoiles filantes.

Pour son dernier « Miditrente », Georges Guétary a invité Gilles Vigneault et le groupe Mandarine.

A 15h00, il y a une émission d’aviation en direct du salon du Bourget. Le lendemain, ce sera la catastrophe du Tupolev 144 qui s’écrasera en causant la mort des six membres de l’équipage et de huit personnes au sol, à Goussainville.

A cause de cette émission en direct du Bourget, le 6e épisode de « Département S », « La double mort de Charlie Crippen » est décalé à 16h30.

Après le terne « Provocateur » dont c’est le 12e épisode, les Carpentier donnent le top à Enrico Macias.

A 21h35, ce sont de déchirants adieux à la série « Amicalement vôtre » avec le neuvième épisode, « Quelqu’un dans mon genre ». Il reste 3 épisodes inédits que l’on verra le samedi après-midi en… septembre 1977. Un épisode « Un enchaînement de circonstances » critiquait trop la CGT et la Parti Communiste, un autre, « Un drôle d’oiseau », évoquait la collaboration française sous Vichy, l’autre, « Des secrets plein la tête », s’il ridiculise le KGB n’avait rien qui justifie un refus d’achat par l’ORTF. Rappelons qu’il y avait beaucoup de communistes en 1973 à l’ORTF.

Avec la fin des aventures de Danny Wilde et Lord Brett Sinclair s’achève les programmes passionnants du printemps. Il n’y a plus rien à voir, alors qu’en avril, je ne savais plus où donner de la tête (« Le premier juré », « Le temps de vivre, le temps d’aimer », « Chapeau melon et bottes de cuir », « Amicalement vôtre »).

En guise de consolation, je trouvai peu de temps après à vitrine d’un bureau de tabac un roman de la série, une novellisation du pilote « Premier contact » que je n’avais pas vu en octobre 1972, dans la collection « Point rouge ».

Philippe Bouvard termine la soirée avec « Samedi soir ». Sur le site de l’INA, l’émission a été conservée. L’invitée vedette est Mireille Mathieu. Il y a aussi Jacqueline Bisset,  Deux autres chanteurs s’appellent Mathieu, Bouvard les a invités, et ironise. J’ai regardé le début et c’est vraiment inintéressant. Du très mauvais Bouvard.

Samedi 2 juin 1973
Lire la suite

Vendredi 1er juin 1973

29 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A 12H30, chez Danièle Gilbert, Séverine et Aimable sont les invités de Georges Guétary. A eux trois, ces artistes sont le symbole d’une époque révolue.

Après avoir vu le 5e épisode de « Département S », « Village désert », un nouveau feuilleton qui connaîtra un grand succès débute sur la une en remplacement de « Arpad le tzigane » : « Graine d’Ortie ». J’avoue que j’ai regardé en diagonale et que cela ne m’a pas convaincu. C’était trop triste et mélodramatique.

Puis, c’est le 11e épisode de « Mission Impossible », « La cachette ».

La fin d’un printemps extraordinaire s’annonce, l’été pour moi le sera car je resterai dans mes nuages à Bagnoles de l’Orne, en Normandie, sans télévision. A rêver à qui vous savez.

Vendredi 1er juin 1973
Lire la suite

Jeudi 31 mai 1973

28 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Georges Guétary reçoit Vicky Léandros.

En ce jeudi de l’ascension, nous ne travaillons pas, ce qui me permet de voir le 4e épisode de « Département S » : « Mort sur la plage ».

Une série que j’avais tendance à trouver excellente en 1971 et 1973, mais qui me lasserai aujourd’hui. Il y a une très belle musique de générique signée Edwin Astley dont j’ai cherché en vain le disque à l’époque.

Contrairement à mes souvenirs qui me font défaut, et après avoir regardé le film sur le site de l’INA, le 26e et dernier épisode de « Arpad le tzigane » se termine bien, par la victoire des héros, même si la fin est un peu bâclée.

Le soir, Guy Lux donne un coup de chapeau à Charles Aznavour.

Le mois de mai se termine avec une donc comme bilan une courte apparition le 23 mai dans un extrait des « Rois maudits », et un film où elle jouait et que j’ai raté, mais sans le savoir, « Déclic et des claques ».

Jeudi 31 mai 1973
Lire la suite

Mercredi 30 mai 1973

26 Mai 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Heureusement qu’il y a l’émission de Danièle Gilbert pour parler des jours creux comme celui-ci. Les invités de Georges Guétary furent Noëlle Cordier et Lény Escudéro.

Le seul programme vraiment intéressant était le 9e épisode de « Daktari », « La dernière chasse du Daktari ».

Le soir, entre « 24 heures sur la Une » et  le match de football Ajax d’Amsterdam-Juventus de Turin, il n’y avait que les deux feuilletons. « Le provocateur », qui au fil des épisodes se révèle inintéressant, et le 25e et avant-dernier épisode de « Arpad le tzigane », série qui n’aura pas réussi à me passionner, alors que j’aimais bien Robert Etcheverry dans « Gorri le diable ».

On n’a jamais revu Edwige Pierre, la jeune actrice héroïne de la série. Elle est née en 1951 et n’a tourné ensuite qu’en Allemagne jusqu’en 1986 où l’on perd sa trace. Sa carrière se résume à 17 rôles, soit moins que Muriel Baptiste.

Mercredi 30 mai 1973
Lire la suite