Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste
Articles récents

Jeudi 21 juin 1973

19 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Nana Mouskouri à « Miditrente » reçoit Mort Shuman.

Etant au collège (enfin je crois, à moins que l’année soit déjà terminée), je n’ai pas dû voir le dernier épisode de « Département S », « L’avion vide ».

Le soir, excellente soirée, d’abord le dernier « Cadet Rousselle » de la saison. L’émission a été gardée sur le site de l’INA, et pour cette finale de la saison, une pléïade de vedettes est invitée. Citons Bécaud, Claude François, Dalida, Macias, Pétula Clark, Adamo, Rika Zaraï, Line Renaud, Mike Brant, George Guétary, Sheila, etc…

Puis, c’est le quatrième et dernier épisode de « Là-haut, les quatre saisons », que j’avais aimé en 1973 mais n’ai plus le goût de revoir sur l’INA aujourd’hui, car le rythme est trop lent. En 1973, je regardais cela sans vraiment me concentrer, en rêvant à Muriel.

Jeudi 21 juin 1973
Lire la suite

Du lundi 18 au mercredi 20 juin 1973

15 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Lundi 18 juin

 

Nana Mouskouri est l’invitée de la semaine de Danièle Gilbert. Elle reçoit Marcel Amont et Isabelle Aubret.

Les oisifs peuvent voir à 14h30 « La rançon du bonheur » de Gregory Ratof (1939) avec Ingrid Bergman.

Le soir, 5e et avant-dernier épisode de « La femme en blanc ». Comme la série n’est que partiellement sur le site de l’INA, je n’ai aucune envie d’en revoir des bribes, et ne me souviens absolument pas de Bernard Rousselet jouant le premier rôle masculin. Les admirateurs de Paloma Matta qui avait déjà quitté le métier (ce fut son dernier rôle) ont dû en être pour leurs frais, et il existe plus de gens intéressés par Paloma que par Muriel.

 

Mardi 19 juin

 

Nana Mouskouri reçoit à « Miditrente » Hugues Aufray et Pierre Charby. Je corresponds avec ce dernier via Facebook, en 1974, il a sorti le tube « You », et j’ai acheté son dernier CD hors commerce en 2017. Bien sûr, il a bien changé mais garde un noyau de fans ou plutôt un public d’initiés.

Le soir, un film émouvant aux « Dossiers de l’écran » qui m’a marqué, sur la vie du peintre Modigliani, avec Gérard Philipe, « Montparnasse 19 », de Jacques Becker.

Je pense que si j’étais né plus tôt, j’aurais suivi la carrière de Gérard Philipe.

 

Mercredi 20 juin

 

A « Miditrente », Nana Mouskouri reçoit Stone et Charden et Serge Fouchet. Ce dernier est un ami « virtuel » Facebook. Il est retraité.

Ce 20 juin 1973, rien d’intéressant en soirée, je n’avais à voir que le 12e épisode de « Daktari », « Les lionceaux ».

Avec seulement deux chaînes, quand il n’y avait rien à la télé, on s’ennuyait. Je pense qu’à cette époque, je lisais les romans dont Muriel avait tourné des adaptations à l’écran (« Les Sultans », « Les rois maudits », « Maigret aux assises », « La cavale »).

Bon, il y a eu des journées plus palpitantes à chroniquer sur ce blog que celle-là.

Du lundi 18 au mercredi 20 juin 1973
Lire la suite

Dimanche 17 juin 1973

14 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Une après-midi à passer devant la télé. Sur la 2, à 14h05, « Soudan » de John Rawlins (1945) avec Jon Hall et Maria Montez. Ce film se terminant à 15h30, on peut passer sur la une pour voir le deuxième épisode de « Chapeau melon et bottes de cuir », « Le tigre caché ».

A 18h20, il y a un deuxième film sur la 2, « La Flibustière des Antilles » (« Anne of the Indies ») de Jacques Tourneur (1951) avec Jean Peters, Louis Jourdan et Debra Paget.

Le soir, j’ai pu voir Jeanne Moreau dans le film policier à suspense de François Truffaut, « La Mariée était en noir ». Tiré d’un livre de William Irish, cela ressemble à « Rendez-vous en noir », série avec Daniel Auteuil, qui sera diffusée par TF1 en 1977. Irish est aussi l’auteur de « La Sirène du Mississipi » filmée par François Truffaut, dont j’ai parlé sur ce blog.

Dimanche 17 juin 1973
Lire la suite

Samedi 16 juin 1973

13 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Gérard Lenorman est en couverture de Télé Poche et en photo couleur page 2 les sœurs Colette et Francine Bergé. Lenorman a connu dix ans de grâce, de la chanson « Il » à l’arrivée de la gauche au pouvoir où il chantera « On a volé la rose ». Ensuite, sa carrière pris l’eau pour ne jamais se rétablir. Je me dis souvent que Claude François et Joe Dassin en mourant jeune n’ont pas connu le déclin.

« Les indiscrétions d’Aglaé » ne parlent d’aucun artiste. Il est question de la catastrophe du Tupolev 144, des 24 heures du Mans et du prix Cino del Duca.

Pour sa dernière émission, Gilles Dreu reçoit à « Miditrente » Joe Dassin et Mireille Desbois.

A 15h15, c’est le 12e épisode de « Département S », « Le trésor de la Costa del Sol ».

Ensuite, rien d’intéressant jusqu’au « Top à Jacqueline Maillan », suivi du 3e épisode de « Là-Haut, les quatre saisons ».

L’INA a conservé l’émission de Philippe Bouvard « Samedi Soir ». Ses invités sont Enrico Macias, Isabelle Aubret, Gilles Marchal, Daniel Ceccaldi et Fanny Deschamps.

Samedi 16 juin 1973
Lire la suite

Mardi 12 au vendredi 15 juin 1973

11 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Mardi 12 juin

 

Gilles Dreu reçoit à « Miditrente » Marie Laforêt. Ce chanteur, populaire pour « Alouette », est tombé dans l’oubli. Je ne me souviens pas moi qui ait fouiné dans les bacs des disquaires pendant les années 70-80 avoir vu d’albums de lui. Il était le compagnon d’Anne Jolivet, la vedette de « Noëlle aux quatre vents » qui en raison de son identification à ce personnage ne fit pas carrière.

C’est sans regrets que je dis adieu au feuilleton « Le Provocateur », qui ne m’a pas passionné, étant trop complexe. Trop original, ce feuilleton déstabilise le téléspectateur qui aime le genre policier.

Le soir, rien d’intéressant, comme la semaine précédente « L’Apocalypse des animaux », et sur la 2 la seconde partie de « Si Versailles m’était compté » de Sacha Guitry.

Encore un soir où la télé a dû rester éteinte.

 

Mercredi 13 juin

 

Gilles Dreu reçoit chez Danièle Gilbert comme invités Gérard Lenorman et Sheila.

Onzième épisode de « Daktari » à 15h15 sur la 2, « Le mangeur d’hommes ».

Un nouveau feuilleton commence à 19h45, « Le neveu d’Amérique », avec Philippe Forquet, France Dougnac et Danielle Volle. J’achèterai le 45t de la musique du film, avec en face A la chanson « Eté indien » par Hugues Aufray (Rien à voir évidemment avec « L’été indien » de Joe Dassin deux ans plus tard). Le feuilleton est sur l’INA, mais au bout de cinq minutes, j’ai ressenti l’ennui. Je me suis souvenu que je n’avais pas adoré la série en 1973.

Rien d’intéressant le soir : « Le grand échiquier » sur la une, et « Le vélo sur l’herbe », dramatique belge, sur la deux.

 

Jeudi 14 juin

 

A « Miditrente », Gilles Dreu reçoit Serge Kerval et Rika Zaraï.

Etant au collège, je rate le 10e épisode de « Département S », « Une arme qui peut détruire le monde ».

Le soir, après un « Cadet Rousselle » consacré à Johnny et Sylvie, c’est le 2e épisode de « Là-haut les quatre saisons », série reposante. Comme je l’ai dit, elle me porte à la rêverie.

Pourtant, alors que je pourrais la revoir sur l’INA, pas moyen de me décider, il est vrai qu’elle tient plus du documentaire que de la fiction. Et que le film est d’une lenteur terrible.

Pas grand-chose à raconter de ce jeudi 14 juin 1973 donc. Ce fut un jour comme autre, aussitôt vécu, aussitôt oublié.

 

Vendredi 15 juin

 

Chez Danièle Gilbert, Gilles Dreu reçoit le duo Marianne Mille et Maurice Dulac, et Valérie Kay.

A 15h15, c’est le 11e épisode de « Département S », « La jolie secrétaire ».

Enfin, « Mission Impossible » se termine, avec le 13e épisode, « La brigade de la mort ». Je n’ai jamais vraiment accroché à la série, regardant surtout les actrices Lesley Warren et en 1974 Lynda Day-George. Mais l’entité elle-même avec ses histoires improbables et répétitives dont on connaît d’avance la fin (l’équipe va gagner) m’a toujours peu passionné. J’ai toujours eu du mal à comprendre l’engouement pour cette série, à part la musique.

Mardi 12 au vendredi 15 juin 1973
Lire la suite

Lundi 11 juin 1973

9 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Gilles Dreu est l’invité de la semaine à « Miditrente » et reçoit Line Renaud et Pierre Billion.

Jour férié, tout le monde peut voir « La Vallée du jugement » de Tay Garnett, film de 1945 avec Gregory Peck.

A 16h50, je retrouve Tony Curtis dans « Le chevalier du roi », film de 1954 où il joue avec son épouse d’alors, Janet Leigh. Il faut l’avouer, les vieux films avec Tony n’étaient pas terribles. Dès 1973, je m’en rendais compte, alors qu’il était mon préféré alors dans « Amicalement vôtre », chose qui changera lorsque Roger Moore son partenaire deviendra James Bond.

Le soir, c’est le 4e épisode de « La femme en blanc », feuilleton que j’ai complètement oublié.

Lundi 11 juin 1973
Lire la suite

Dimanche 10 juin 1973

8 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

C’est la Pentecôte.

A 14h00 sur la 2, un western de 1948, « Smith le taciturne » (« Whispering Smith »), de Leslie Fenton, avec Alan Ladd et Brenda Marshall. Voilà généralement le programme le plus intéressant du dimanche.

Puis à 17h05, un film avec Louis de Funès sur la Une, « Ni vu, ni connu ».

Je ne me rappelle pas si le soir, nous avons regardé « Quand passent les faisans » avec Paul Meurisse et Bernard Blier. En tout cas, le film ne m’a pas marqué.

Juin 1973 je l’avoue commençait mal, même si je n’en étais pas conscient à l’époque. Car non seulement Muriel allait jouer les arlésiennes, mais tous les programmes intéressants marqueraient une pause estivale.

Dimanche 10 juin 1973
Lire la suite

9 juin 1973 MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE

7 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Je vous raconte l'épisode de "Match contre la vie" : "La princesse" qui a été programmé le samedi 9 juin 1973 à 21h35 sur la 2. Cela intervenait une semaine après la fin de "Amicalement vôtre" un peu en "bouche-trou". Sur NBC, c'est le 62e épisode, le 2e de la saison 3, sous le titre "The Inhuman predicament".

Paul est à bord du yacht « Oriana ». Il décide de prendre son petit déjeuner à Majorque. Accompagné de la jeune et ravissante princesse Ingrid (Katherine Justice, vue dans « Les envahisseurs », « Columbo »,« Mannix », « Cannon » et « Hawaï Police d’état »), follement amoureuse de lui, il rencontre un de ses vieux amis, Ramon Da Vega (Fernando Lamas). En parfait gigolo, il vit d’expédients et veut entreprendre la conquête de la belle, riche et froide femme d’affaires qu’est Rachel Pike (Vera Miles).

Paul n’est pas chaud devant cette situation et cherche à protéger son ami Ramon. Rachel lui lance vite à la figure qu’il est un gigolo. Elle interroge Paul sur la situation de son ami, et il reste évasif.

Ingrid pendant ce temps explique à Paul qu’elle est amoureuse de lui et veut de débarrasser du carcan de son protocole.

A Malte, Ramon dit à Rachel qu’il doit quitter la croisière en raison d’un désastre qui vient de survenir dans sa propriété d’Andorre. Rachel feint de l’aider, mais donne un chèque de 30 000 dollars à son secrétaire pour qu’il l’aide directement. Elle est fière d’avoir piégé le gigolo à son jeu.

Ramon tente de faire un marché avec le secrétaire en partageant l’argent, mais ce dernier dur en affaires accepte en ne lui laissant que 12 500 dollars.

La princesse Ingrid comprenant que son rang passe avant son amour pour Paul lui dit qu’une fois la croisière terminée, ils se sépareront. Elle ne peut se dérober à ses obligations.

 Au rendez-vous à Athènes avec le secrétaire, Ramon ne trouve personne et revient vers Rachel qui lui explique que sa présence à bord ne vaut pas 12 500 dollars mais seulement 2500. Ramon lui rend l’enveloppe en lui disant qu’il n’accepte pas d’être sous-payé.

9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
9 juin 1973  MATCH CONTRE LA VIE : LA PRINCESSE
Lire la suite

Samedi 9 juin 1973

7 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Jacques Chancel fait la couverture de Télé Poche. En page 2, c’est Anny Duperey.

« Les indiscrétions d’Aglaé » ont pour sujets : Michel Fugain, le film « Les dix derniers jours d’Hitler » avec Alec Guinness, Danièle Gilbert, Sophie Darel, Arthur Conte et Patrick Font.

Gigliola Cinquetti reçoit pour son dernier jour à « Miditrente » Enrico Macias et Claude Ciari.

A 14h55, 9e épisode de « Département S », « Dernier train pour Redbridge ».

Aux 24 heures du Mans brille François Cevert, champion de formule 1 adoré du moment.

Le soir, les Carpentier sont en congé au bénéfice du Gala de l’union des artistes.

Surprise, on retrouve, le temps de deux épisodes, « Match contre la vie » à 21h35, l’épisode s’appelle « La Princesse », et je vous le raconte en détails dans un article séparé.

« Samedi soir » de Philippe Bouvard a été conservé à l’INA. Les invités sont Alain Decaux, Nana Mouskouri et Pierre Perret.

Samedi 9 juin 1973
Lire la suite

Vendredi 8 juin 1973

6 Juin 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », Gigliola Cinquetti reçoit Jean Hummery et Luis Rego.

A 15h15, je peux voir le 8e épisode de « Département S », « Un billet pour le néant ».

La seule chose intéressante ensuite est le 12e épisode de « Mission Impossible », « Retour au pays », qui est l’avant-dernier de la série, à 20h35 sur la première chaîne.

C’est donc encore une journée maigrelette, avec deux séries, l’une britannique, l’autre américaine, mais qui n’ont jamais figuré au panthéon de mes séries culte.

1973 allait continuant. La Terre a continué de tourner sans Muriel comme elle tournera sans moi.

Il me semblait impensable à l’époque que Muriel Baptiste dès 1974 sombre dans le plus parfait oubli.

Vendredi 8 juin 1973
Lire la suite