Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste
Articles récents

7 septembre 1995- 7 septembre 2019 Il y a 24 ans

6 Septembre 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #EVENEMENTS

Muriel nous a quittés le 7 septembre 1995, il y a 24 ans.

 

J’ai été longtemps inconsolable.

 

Elle est irremplaçable.

 

Mais avec les années qui passent, hélas, le temps inexorablement fait son œuvre.

 

On ne peut pas vivre avec une morte.

 

Elle aurait 76 ans ce 7 septembre.

 

La semaine dernière, Bernard Golay né en 1944 nous a quitté fauché par une leucémie, c’était le présentateur de « La Une est à vous », émission emblématique de l’ORTF.

 

Devant tant de disparitions de vedettes de sa génération, je me dis que Muriel n’était pas éternelle et qu’une maladie, plus âgée, l’aurait peut être arrachée à ceux qui s’en souviennent.

7 septembre 1995- 7 septembre 2019 Il y a 24 ans
Lire la suite

Un curé de choc disponible sur le site de l'INA

21 Août 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #NEWS

Une occasion de plus de revoir la belle Muriel Baptiste nous est offerte par l'INA qui propose l'épisode de "Un curé de choc" : "Le marié s'envole" sur son site. On peut le visionner, le télécharger et le faire graver sur DVD.

 

 

Un curé de choc disponible sur le site de l'INA
Lire la suite

La demoiselle d'Avignon

10 Août 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #NOSTALGIE 70

Il y a sans doute plus de 40 ans que je n’ai pas vu « La demoiselle d’Avignon » qui fut diffusé en 1972, 1974 et 1976. Comme je n’ai pas acheté le feuilleton en vidéo, et qu’à ma connaissance, il ne fut plus rediffusé (ou alors je ne l’ai pas vu), je le redécouvre.

 

C’est avec beaucoup d’émotion que je retrouve en vidéo la romance de Koba (Marthe Keller), princesse de Kurlande, et de François Fonsalette (Louis Velle), un diplomate.

 

Ils se rencontrent dans la merveilleuse ville d’Avignon que je connais bien et qui m’a toujours fait rêver.

 

Ce feuilleton, je suppose bien oublié aujourd’hui, raconte une belle histoire d’amour. Comme celles qui n’arrivent pas dans la vraie vie.

 

Cette histoire me fait bien entendu penser à l’amour impossible que j’ai eu, l’amour fou, pour la comédienne Muriel Baptiste qui aurait fait une belle princesse de Kurlande.

 

Sur ce blog, je n’ai plus rien à dire, il est payant et j’ai renouvelé l’adhésion pour qu’il soit maintenu un an encore.

 

Tout y a été dit dessus sur Muriel, il y a des centaines d’articles. Lisez-les. Muriel n’a plus d’actualité, depuis longtemps, elle ne reviendra pas.

 

Il arrive parfois qu’elle vienne hanter mes rêves.

 

En regardant « La Demoiselle d’Avignon », dont le tournage eu lieu en 1970, et qui fut diffusé à partir du 8 janvier 1972, je retrouve de début de la décennie 70, et je pense très fort à Muriel.

 

Elle aurait mérité d'avoir la carrière de Marthe Keller.

La demoiselle d'Avignon
Lire la suite

Mercredi 24 juillet 1974

24 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel n’a jamais su pour quelles raisons sa carrière a brutalement pris fin en 1974.

Et voilà, notre voyage dans le temps commencé en juillet 1972 prend fin, avec la carrière de Muriel Baptiste qui ne tournera plus jamais. A l’époque, je pensais seulement rater une de ses apparitions, hélas, si j’avais pu prévoir. Télé poche annonce Muriel sans photo, Télé 7 jours en met une à côté d’une de Bernard Charlan.

Je l’ignore, mais une page se tourne.

Muriel Baptiste a été victime d’une grande injustice et d’un oubli total tant des professionnels (Ceux de son métier, ceux de la presse) que du public.

Nous arrivons à la villa Les Lierres à Bagnoles de l’Orne pour trois semaines de pension.

Je n’aurais jamais cru que tout finirait ainsi. Dans les années qui suivirent, il y eu en juin 1975 la deuxième diffusion des « Rois maudits », que j’ai regardée, mais le même mois l’unique diffusion des « Sultans » que j’ai ratée, étant en vacances chez un oncle. Il n’a pas choisi ce programme.

La décennie 70 ne verra que deux réapparitions de Muriel : le 1er juillet 1977 pour la rediffusion de « Zoé », l’été 1979 sur FR3 pour la première et je crois seule rediffusion de ses deux épisodes des « Chevaliers du ciel ».

Plus personne n’a pas parlé d’elle. Même sa mort ne fut pas annoncée.

Mercredi 24 juillet 1974
Lire la suite

Mardi 23 juillet 1974

23 Juillet 2019 , Rédigé par patricks

L’anecdote du jour : le père de Muriel est mort alors qu’elle venait de commencer le tournage des « Rois maudits ».

Nous sommes sur les routes de France direction Fontainebleau où nous ferons étape avant d’arriver en Normandie.

A la télé, il y avait « La piste aux étoiles » et « Les trois lanciers du Bengale ».

Mardi 23 juillet 1974
Lire la suite

Lundi 22 juillet 1974

22 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel Baptiste n’a jamais eu d’imprésario.

A « Miditrente été », le groupe Il était une fois est l’invité de la semaine de Danièle Gilbert. Ils reçoivent Mort Shuman et Joël Prévost.

A 14h30, un film avec Brigitte Bardot, « Cette sacrée gamine », l’année d’avant, la comédienne a décidé d’arrêter sa carrière.

Après le 23e épisode de « Valérie », le dernier que je vois, c’est le premier épisode de « Un curé de choc », « Le nouveau curé », avec Jean Sagols. Je trouve ce feuilleton consternant.

Nous n’avons pas regardé le soir le premier épisode du feuilleton « Elizabeth R » avec Glenda Jackson sur la Une. Le lendemain, pour la troisième année consécutive, nous partions en vacances à Bagnoles de l’Orne, moi avec beaucoup de tristesse de rater Muriel Baptiste le mercredi.

Lundi 22 juillet 1974
Lire la suite

Samedi 20/Dimanche 21 juillet 1974

21 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Samedi 20 juillet

 

L’anecdote du jour : en 1966, Muriel Baptiste partagea la vie de Jacques Santi, rencontré sur le tournage de « La princesse du rail ».

Sylvie Milhaud est en couverture de « Télé Poche » pour le feuilleton « Valérie », mais ce sera une gloire éphémère.

« Les indiscrétions d’Aglaé » parlent de Francis Blanche qui vient de mourir et de Catherine Lafond.

Claude Jade fait la couverture de Télé 7 jours en bikini sur une plage. Un encart indique « Au revoir Francis Blanche ». Claude Jade pose avec son mari Bernard Coste au Cad d’Agde. Les autres articles sont consacrés à Laurence Imbert, Demis Roussos, Alain Boudet, Judith Magre, Kim Novak, Glenda Jackson, Jean Sagols, Liza Braconnier, Jean-Claude Bouillon, Gaston Bonheur, Louis Seigner, deux pages d’hommage à Francis Blanche, Nathalie Delon, Véronique Jannot, Danielle Volle, Martine Kelly, Olga-Georges Picot, Christian Morin.

Télérama met en couverture France Lambiotte, ce magazine intello qui consacre des articles à Judith Magre, Jean-Pierre Bisson, Francis Blanche, ne cite même pas la présence de Muriel le mercredi dans « Un curé de choc », honte à lui.

Aucun programme le samedi après midi, « La Une est à vous » est en vacances sur la première chaîne, « Chapeau melon et bottes de cuir » ne reviendra (pour cette tranche d’épisodes avec Linda Thorson) qu’en…janvier 1975 sur Antenne 2.

A 12h30, le soporifique feuilleton « Le sixième sens » avec Roger Karl.

Ensuite à 19h45, le 22e épisode de « Valérie » est suivi de « Jeux sans frontières » à Bouillon en Belgique. Puis, 2e épisode du « Comte Yoster a bien l’honneur » : « Un odeur d’ammoniaque ».

 

Dimanche 21 juillet

 

L’anecdote du jour : Muriel semble ne plus avoir eu de contacts avec Renée Saint-Cyr après « Gigi » et « Déclic et des claques ».

A 15h20, le film de la 2 est « Le temple de l’éléphant blanc » (« Il Maciste della giungla ») d’Umberto Lenzi avec Sean Flynn, la musique étant signée Georges Garvarentz. Rappelons que Sean Flynn, fils d’Erroll, a été kidnappé avec le reporter Dana Stone le 6 avril 1970 en faisant un reportage au Cambodge par les khmers rouges vraisemblablement en juin 1971 avec d’autres journalistes étrangers. On a retrouvé son corps le 1er avril 2010. Il aurait mieux fait se rester seulement acteur.

Michel Drucker part en vacances avec la dernière du « Sport en fête », dont les invités vedettes sont Louis Malle et Luis Ocana.

La Une propose à 16h55 un western de John Ford avec John Wayne, « La charge héroïque ».

Le film du dimanche soir est « Au milieu de la nuit » avec Kim Novak.

A 20h10, sur la 3, il y avait la série « Nouvelles de Somerset Maugham » que je n’ai jamais regardée.

Samedi 20/Dimanche 21 juillet 1974
Lire la suite

Vendredi 19 juillet 1974

19 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel a écrit les paroles de la chanson « Les volets clos ».

A « Miditrente », Annie Cordy reçoit Christian Delagrange et Dani.

Après le 21e épisode de « Valérie », c’est le troisième épisode de « Mission Impossible », « Le gang de la boxe », où je retrouve Linda Day-George dont je n’ai jamais été amoureux, mais qui m’inspirait des sentiments troubles. Les jeunes d’aujourd’hui doivent fantasmer sur Jennifer Love Hewitt ou Megan Fox, Hollywood n’est que l’histoire d’une éternelle répétition.

L’après-midi, les programmes de la 2 commencent à 19h00, pas de « Chapeau melon et bottes de cuir ».

Nous approchons de la fin d’une belle carrière, celle de Muriel Baptiste, qui hélas sera vite oubliée.

Vendredi 19 juillet 1974
Lire la suite

Jeudi 18 juillet 1974

18 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L’anecdote du jour : Muriel début 1974 disait dans Télé Poche qu’elle refusait des tas de rôles, ce qui était faux.

Je ne regarde pas le feuilleton « Le sixième sens ».

On peut dire que ce jour-là, je n’ai vu que le 20e épisode de « Valérie » (soit la moitié du feuilleton qui en compte 40), je doute que l’on ait regardé le soir sur la Une « Soudain l’été dernier » avec Elisabeth Taylor.

Je suis anéanti de rater Muriel absente depuis mars !

Jeudi 18 juillet 1974
Lire la suite

Mardi 16/Mercredi 17 juillet 1974

16 Juillet 2019 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Mardi 16 juillet

 

L’anecdote du jour : Muriel n’a jamais su qu’elle m’avait comme fan, car je ne l’ai jamais contactée, je n’ai pas su comment faire.

Un feuilleton soporifique remplace « Miditrente », « Le sixième sens », avec Roger Karl (ne pas confondre avec la série américaine du même nom avec Gary Collins).

Je crois que j’ai vu l’après-midi sur la 2 « Les tribulations d’un chinois en Chine » que je n’ai pas aimé.

Le soir 18e épisode de « Valérie », et aux « Dossiers de l’écran » : « La vie de Thomas Edison » avec Spencer Tracy.

Une très mauvaise nouvelle m’attend le lendemain.

 

Mercredi 17 juillet

 

L’anecdote du jour : pour un reportage, Muriel a retrouvé en 1968 ses collègues de « Paris Match » où elle a travaillé en 1960.

En achetant Télé Poche et Télé 7 jours, c’est la catastrophe, nous partons en vacances le mardi suivant, et le mercredi 24 juillet, qui marquera la fin de ce voyage dans le temps, Muriel est au programme de l’épisode de « Un curé de choc », « Le marié s’envole ».

A l’époque, je me suis dit que ce n’était qu’un loupé et que je la retrouverai à la rentrée, mais en fait, c’était ses adieux comme actrice.

A « Miditrente », Annie Cordy a invité Anne-Marie David, José Todaro et Gilles Dreu.

Il n’y a pas grand-chose à la télé, à part le 19e épisode de « Valérie ».

Le soir, au « Grand échiquier », Louis Seigner fait ses adieux. Il arrête sa carrière.

Mardi 16/Mercredi 17 juillet 1974
Lire la suite