Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste
Articles récents

Le Premier juré 8e épisode

8 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

08- Huitième épisode

 

Sortant de son rôle de juré, Patrick Le Roy s’improvise détective amateur. Il écoute à la porte de Laurence Meunier qui téléphone, puis fait part de ce qu’il a entendu à Pierrette et Jean Louis. L’enquête les mène dans un hôtel de Genève où ils se font refouler. Mais Leroy connaît un des chasseurs de l’hôtel et réussit à s’introduire dans la chambre 4113 mentionnée au téléphone..pour se retrouver prisonnier du gangster Antonio Bardini qui plus tard regrettera de ne pas l’avoir tué.

A la piscine des Bardini, Pierrette décide de séduire Luigi Bardini, le frère d’Antonio, en feignant de tomber à l’eau et de ne pas savoir nager ! Luigi la repêche et délaisse sa conquête du jour pour faire un brin de causette à Pierrette chaperonnée par Jean-Louis. Mais Luigi repère son frère Antonio et va le chercher pour le présenter aux nouveaux amis. Antonio va-t-il reconnaître la journaliste du procès ?

 

 

La critique

 

 

Muriel est vêtue d’une minijupe, d’un caraco et d’un polo. Elle pourrait jouer les femmes fatales mais développe son aspect comique. Alain Quercy, qui joue son oncle, et n’est pas acteur mais scénariste-réalisateur, se débrouille très bien. Henri- Jacques Huet et Marcel Robert font des maffiosi convaincants.

 

 

vlcsnap-2013-07-08-16h03m58s39vlcsnap-2013-07-08-16h04m23s33.pngvlcsnap-2013-07-08-16h04m45s2.pngvlcsnap-2013-07-08-16h06m20s181.pngvlcsnap-2013-07-08-16h07m01s121.pngvlcsnap-2013-07-08-16h09m48s207.pngvlcsnap-2013-07-08-16h09m58s64.pngvlcsnap-2013-07-08-16h15m36s113.pngvlcsnap-2013-07-08-16h17m17s106.png

Lire la suite

Le Premier juré 7e épisode

7 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

07- Septième épisode

 

Le Roy, Jean Louis et Pierrette pensent que le témoignage de Laurence Meunier est suspect. Le trio commence une enquête privée parallèle à la police.

Pierrette, amoureuse de Le Roy, contemple la photo poster de la fiancée de ce dernier, Michèle Florin, sur le mur de son appartement.

Kurt Steiner, témoin au procès, a disparu.

 

 

La critique

 

Sacré Roger Burckhardt ! Il met à son générique en premier rôle féminin la plus populaire actrice de 1972 pour lui laisser faire du shopping dans le sixième épisode avec son confortable cachet et filmer l’illustre inconnue Lise Lachenal.

Dès que Muriel réapparaît, au début de ce septième épisode, on comprend qu’elle est le seul intérêt de ce premier juré. Cette-fois, elle mieux habillée : jean et chemisier, au lieu de sa tenue « ponts et chaussées » des premiers épisodes. Elle a enlevé cet affreux chapeau et sa belle chevelure retombe sur ses épaules. Le lendemain, Muriel a encore changé de tenue, portant un haut de survêtement et une jupe.

 

Un épisode qui nous sort de l’espace étroit et confiné du tribunal.

 

vlcsnap-2013-07-07-14h54m11s152.pngvlcsnap-2013-07-07-14h54m57s94.pngvlcsnap-2013-07-07-14h55m37s235.pngvlcsnap-2013-07-07-14h55m43s56.pngvlcsnap-2013-07-07-14h58m20s82.pngvlcsnap-2013-07-07-15h03m34s144.pngvlcsnap-2013-07-07-15h04m19s89.pngvlcsnap-2013-07-07-15h04m29s192.pngvlcsnap-2013-07-07-15h05m40s116.pngvlcsnap-2013-07-07-15h07m00s156.pngvlcsnap-2013-07-07-15h11m12s124.pngvlcsnap-2013-07-07-15h11m50s230.pngvlcsnap-2013-07-07-15h12m00s86.pngvlcsnap-2013-07-07-15h16m54s236.png

Lire la suite

Le Premier juré 6e épisode

6 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

06 – Sixième épisode

Les jurés déjeunent copieusement. Chacun échange son point de vue. Le Roy défend Nicole Roman. Le procès reprend et les témoins viennent à la barre. Le Roy prend son rôle de premier juré très au sérieux pour défendre Nicole. Il questionne les témoins. Laurence Meunier, une voisine de l’accusée, est un témoin accablant.

 

 

La critique

 

Roger Burckhardt multiplie les plans et gros plans sur Lise Lachenal. Il est amoureux ou quoi ? Muriel n’a pas une scène dans l’épisode, alors  pourquoi l’engager en premier rôle féminin pour filmer Lise ?

 

Les infos supplémentaires

 

 

Aude Loring, qui incarne Laurence Meunier, était la compagne d’Adrian Conan Doyle qui a écrit les premiers pastiches de Sherlock Holmes.

 

LE PREMIER JURE

Lire la suite

Vendredi 21 Août 1964

6 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Dans mon journal du 15 juillet, je disais que Nancy ne répondait pas et était sans doute en vacances, en fait elle ne me l'avait pas dit mais elle était en tournée. Son 33t lui a ouvert bien des portes et elle est venue me rendre visite cet après midi après le tournage qui me bloque à Paris et à Deauville jusqu'à la dernière semaine de septembre.

 

Je lui ai raconté avoir rencontré Nino Ferrer, le musicien qu'elle a congédié, elle me dit qu'il est promis à un brillant avenir et qu'en restant dans son orchestre, elle aurait étouffé sa carrière.

 

Michel Polnareff, Nino Ferrer, Patrice Lafont, Michel Fugain, Roland Giraud, autant de gens qui seront peut être un jour célèbres. Et moi ?

 

De notre petite bande, Nancy est celle qui pour l'instant voit son nom en haut de l'affiche. Elle me parle de Bobino, de l'Olympia, de son pays qui lui manque, Cleveland dans l'état d'Ohio en Amérique.

 

Cela fait quatre ans qu'elle vit à Paris, et sans qu'elle le dise, je comprends qu'elle aimerait mieux chanter dans sa langue, faire du jazz dans son pays, où ses disques français ne seront jamais vendus.

 

Mais l'opportunité du cinéma (le tournage des "Corsaires" sur le lac de Garde en Italie) est une chose qui peut la rapprocher de son pays puisqu'elle parle évidemment mieux  sa langue natale que le français.

 

Une carrière internationale ? Je n'en suis vraiment pas là même si "Les sultans" sortira en Italie.

 

NANCY HOLLOWAY BYE BYEvlcsnap-2013-05-18-11h17m47s136.png

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Jeudi 20 août 1964

6 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

J'ai tourné aujourd'hui une scène avec Mike Marshall et j'étais très gênée. Il est au courant de la façon dont les journaux ont parlé de ma tentative de suicide en y associant son nom, alors que nous ne nous connaissons pas. Je le soupçonne d'avoir pensé que je m'étais fait de la publicité sur son dos.

Si mon amie ne m'avait pas envoyé à l'hôpital et que je sois morte, il n'y aurait pas eu l'article sur mon seul nom : "Muriel Baptiste" cela ne fait pas vendre, tandis que travestir ce suicide en y mêlant le fils de Michèle Morgan m'a fait faire la Une.

 

Cependant, ma façon de me comporter sur le plateau, lorsque j'ai remis en place Philippe Clair qui voulait faire un zoom sur mes seins, a dû convaincre Mike que je ne suis pas la midinette que les journaux ont décrit.

 

J'ai hâte de fuir cette galère, de me retrouver sur le plateau de "Plainte contre X" pour tenir le second rôle après Christiane Lénier. Je sais que je n'ai pas le droit à l'erreur sur ce tournage là, alors que "Déclic et des claques" (ma prochaine scène sera une bataille de couscous avec Darry Cowl, toujours dans mon rôle de gourde muette) n'entrera pas dans les cinémathèques.

 

Le chef d'orchestre Raymond Lefebvre, que j'avais croisé à la cantine des Buttes Chaumont, est venu voir Philippe Clair sur le tournage pour lui poser des questions sur la musique qu'il va faire pour le film.

 

Si j'avais plus d'argent, si j'étais plus célèbre, j'aurais attaqué en diffamation les journaux qui ont sali mon acte de désespoir pour vendre leurs bobards.

 

ARTICLE ICI PARIS 1ARTICLE FRANCE DIMANCHE 2Mike-Marshall-et-Muriel-dans-declic-et-des-claques.jpgMURIEL-BAPTISTE-ET-MIKE-MARSHALL-DANS-DECLIC-ET-DES-CLAQUES.pngMuriel-dans-declic-et-des-claques.03.jpg.pngMuriel-dans-declic-et-des-claques_02.jpg.png

Lire la suite

Mercredi 19 août 1964

5 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL POSTHUME IMAGINAIRE

Je dois dire que le tournage ne m'intéresse pas et je regrette d'avoir accepté cette comédie. Mon personnage ayant un temps de présence limité sur le plateau, j'ai mis mon orgueil dans ma poche pour aller voir Manchette.

 

Il était pâle et plutôt patraque. Je me doutais qu'il n'avait plus travaillé sur le projet de feuilleton "Têtes brûlées", et lorsque je lui ai dit que je tournais avec Philippe Clair, il s'est décidé, pensant que je valais mieux que cela, de reprendre sa plume.

 

Son épouse Melissa aussi ne semblait pas dans son assiette. Je pense que JP Manchette a comparé ses travaux avec Max Pécas à mon tournage "Déclic et des claques" de Philippe Clair.

 

Michel Levine, qui doit co-signer "Têtes brûlées" et mon personnage de Véronique est en vacances à Antibes.

 

J'ai compris que le couple était dans la dèche, mais je n'ai pas osé proposer mon aide. Je ne sais pas comment ils l'auraient pris.

 

Cette visite m'a fait du bien, nous avons pris le thé, j'ai parlé d'Henri Spade et de son projet de film sur l'épopée du chemin de fer en France, Manchette a eu l'air intéressé.

 

Puis j'ai rejoint le studio.

 

 

vlcsnap-2013-05-18-11h27m13s158

 

 

Lire la suite

Le Premier juré 5e épisode

5 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

05- Cinquième épisode

 

Le témoin Gregor Ramsec est introuvable. Le procès commence avec des joutes verbales entre le procureur et maître Chauffour, l’avocat de Nicole Roman.

 

 

La critique

 

Jean Claudio est aussi brillant en avocat général qu’il l’était dans Lagrange en escroc. En revanche, René Habib est assez pénible à supporter en président du tribunal : diction hachée, et jeu pesant.

 Le scandale de l’épisode, c’est que Muriel, sur 13 minutes 35 que dure l’épisode, n’apparaît qu’à la neuvième minute et 45 secondes. Même Michel Le Royer pendant ce temps là n’a eu droit qu’à cinq plans fugitifs.  Verbeux, l’épisode se concentre sur Nicole/Lise Lachenal (on croirait que c’est la vedette féminine de la série, un comble !)  avec son avocat, et tantôt le Président, tantôt le procureur.

Autant dire que tant les fans de Muriel que ceux de Michel Le Royer s’impatientent.

Habillée comme l’as de pique, Muriel a tout de même des scènes fort drôles et des réparties piquantes. Mais de grâce, quel chapeau abominable pour ses beaux cheveux.

 

 

Les infos supplémentaires

 

 C’est le même comédien, Raymond Barrat, qui incarne le commissaire dans les deux séries Dutourt dans  « Richard Lagrange » et Leroux « Le premier juré », avant de retrouver Muriel en qualité de réalisateur dans l’épisode de « Témoignages : Un grand peintre ».

 

L’avocat de Nicole Roman est interprété par Gérard Carrat.

 

vlcsnap-2013-07-05-19h45m21s176vlcsnap-2013-07-05-19h50m24s151.pngvlcsnap-2013-07-05-19h56m02s209.pngvlcsnap-2013-07-05-19h56m23s167.pngvlcsnap-2013-07-05-19h37m12s156.pngvlcsnap-2013-07-05-19h49m17s253

 

Lire la suite

Muriel dans "Le Premier juré"

4 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Une belle pêche pour le maître nageur gangster Luigi Bardini (Marcel Robert) : Muriel Baptiste!

vlcsnap-2013-07-04-22h21m25s74.pngvlcsnap-2013-07-04-22h22m52s160.png

 

 

Mais qui regarde par dessus mon épaule, moi le méchant faux témoin à charge contre Nicole Roman ?

 

vlcsnap-2013-07-04-22h12m46s242.png

Lire la suite

Le Premier juré 4e épisode

4 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Quatrième épisode

 

Patrick Le Roy attend avec Jean Louis à la gare de Genève la journaliste Pierrette Vanier. Jean Louis lui explique que c’est sa petite cousine « Pierrot » que Patrick a connue  adolescente. Il se moque d’elle, se rappelant ses couettes et « ses dents en avant ». Mais la petite fille a grandi et elle se trouve devant lui. Notre juré est stupéfait.  Il vient de dire « Elle n’était pas jojo » et reste ébahi. Pierrette (Muriel Baptiste), qu’il a devant lui, va lui faire oublier sa fiancée Michèle Florin et l’accusée Nicole Roman sur laquelle il commençait à fantasmer.

Michel Le Royer incarne ici un personnage censé avoir 28 ans, ce qui est une belle tricherie puisque l’acteur , né le 31 août 1933 avait 39 ans lors du tournage et était l’aîné de Muriel Baptiste de dix ans. Le Roy est désigné premier juré. Il est celui qui devra prendre la parole.

Avec malice, Jean Louis rappelle à sa petite cousine (qui s’obstine à l’appeler « Tonton ») qu’elle était amoureuse de Patrick Leroy autrefois. « J’avais treize ans et j’étais moche » répond Pierrette. Nous nous permettrons de ne pas être d’accord quand elle ajoute « çà n’a pas tellement changé ».  Ce ne sera pas l’avis d’un des frères Bardini (la victime) qu’elle séduira et bernera pour les besoins de l’enquête, ni du héros à qui elle fera oublier Michèle Florin.

 

La critique

 

Lasse de son dernier rôle, Marguerite de Bourgogne, Muriel Baptiste réapparaît pour son cinquième feuilleton après « Quelle famille », « La Princesse du rail », « Les dernières volontés de Richard Lagrange » et « Les Rois maudits » dans un rôle comique. Muriel ne se prend pas au sérieux. On émettra des réserves sur ce chapeau qui nous prive de sa belle chevelure. La costumière a fait le trousseau à Prisunic. Qu’importe, dès que Muriel entre en scène, le téléspectateur n’a plus d’yeux que pour elle.

Ici, elle ne mettra jamais une once de sa personnalité dépressive à l’inverse des « Rois maudits » et de « Richard Lagrange » pour interpréter une battante. Mi journaliste, mi apprentie détective, elle va se promener dans la faune des gangsters italo suisses de Genève avec un aplomb assez inouï. Elle apporte une note de gaité dans cette histoire d’innocente victime poursuivie par une justice aveugle comme dirait le fugitif, et face à un Jean Claudio qui instruit à charge, aussi brillant en procureur qu’il l’était dans la saison 1 (« Richard Lagrange ») en homme d’affaires voyou.

 

Les infos supplémentaires

 

 

On reconnait dans le tribunal  l’actrice Catherine Eger (l’assistante de l’avocat) qui incarnait la « méchante » infirmière Françoise dans « Les dernières volontés de Richard Lagrange » et sera la partenaire de Muriel Baptiste une troisième fois dans l’épisode de l’anthologie « Témoignages : « Un grand peintre » avec aussi Marcel Imhoff (Mr Nodier, père d’Olga Georges Picot dans « Lagrange ») et François Maistre, le patron des brigades du tigre.

 

vlcsnap-2013-07-04-20h46m52s183.pngvlcsnap-2013-07-04-20h47m00s7.pngvlcsnap-2013-07-04-20h47m12s132.pngvlcsnap-2013-07-04-20h47m34s92.pngvlcsnap-2013-07-04-20h53m13s133.pngvlcsnap-2013-07-04-20h53m29s51.pngvlcsnap-2013-07-04-21h19m21s228.pngvlcsnap-2013-07-04-21h22m32s91.pngvlcsnap-2013-07-04-21h23m06s158.pngvlcsnap-2013-07-04-21h23m35s205.png

Lire la suite

Le Premier juré 3e épisode

4 Juillet 2013 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

03- Troisième épisode

 

Michèle sort de l’hôpital pour partir en maison de repos à Vaison la Romaine. Patrick a l’intuition que Nicole est innocente. Il se met à jouer les détectives et se fait passer pour un romancier. Il va éplucher à la bibliothèque de Genève tous les journaux qui parlent de l’affaire. Nicole se morfond dans sa prison.  Pendant ce temps, nous voyons les différents jurés chez eux se préparer.

 

La critique

 

Les scènes des jurés chez eux tirent à la ligne. Lise Lachenal est bigrement attirante seule dans sa cellule, mais la concurrence va arriver. Le nom de Muriel Baptiste apparaît enfin au générique même si elle joue l’arlésienne.

 

Les infos supplémentaires

 

 

Jean Berger (la voix française de Steed dans « Chapeau melon et bottes de cuir ») est la voix of qui commente le résumé de l’épisode précédent, comme dans « Richard Lagrange ».

 

vlcsnap-2013-07-04-20h33m39s169.pngvlcsnap-2013-07-04-20h33m54s75.png

Lire la suite