Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Du jeudi 2 au lundi 6 novembre 1972

4 Novembre 2011 , Rédigé par patricks Publié dans #JOURNAL 1972

Cette saison 1972/1973 fut riche au niveau télévisuel : en septembre octobre, la série "L'homme qui revient de loin", début octobre l'arrivée en France de "Amicalement vôtre", à Noël "Les rois maudits" et "Les gens de Mogador" sans compter l'arrivée du lieutenant Columbo. En avril 1973, le retour et la fin de "Amicalement vôtre". Mais il y avait malgré tout des jours de disette.

 

C'est le cas du jeudi 2 novembre, jour de rentrée après les vacances de la Toussaint. J'étais au collège le jeudi et ratait la série de 15h10 sur la 2, mais la voyait le vendredi et le samedi. Il n'était pas grave cependant de rater "Les saintes chéries" ce 2 novembre. Avec seulement deux chaînes, le seul programme un tant soit peu distrayant le soir, et encore, avec beaucoup d'indulgence, était "Entrez sans frapper", le jeu de Pierre Bellemare et des frères Rouland.

 

Le vendredi 3 novembre, "Sam Cade" était la seule série à se mettre sous la dent avec l'épisode "Une mort sans importance". C'était sur la 2 l'adieu aux "Boussardel", mais  dès le début, les six épisodes étaient en concurrence avec le shérif en jeep joué par Glen Ford comme je l'ai déjà expliqué.

 

Le samedi 4 novembre, nada sur la une, excepté, mais pouvais-je le deviner, la présence de Georges Ser en vedette dans le téléfilm "Les mystères de la ville : liberté surveillée".

 

Tout de même, le fan de Muriel Baptiste pouvait glapir de joie en lisant , à propos de Georges Ser "Nous le retrouverons bientôt dans "Les rois maudits" que ladite Muriel avait annoncé en juillet.

 

Le 4 novembre, sur la 2, je pouvais voir, comme la veille, "Les saintes chéries" , la soirée proposant un "Top à Jean Pierre Cassel", suivi de la soporifique série allemande "La journaliste" dont c'était le dernier épisode "Un fils pour Renate". Mais les samedis suivants et jusqu'aux fêtes sévirait "La légende des siècles d'André Malraux" sur laquelle mes parents et moi fîment sans regret l'impasse.

 

Le dimanche 5, aucun feuilleton, programme qui m'intéressait majoritairement à l'époque, et disons le, rien à voir. J'ai du faire une diète de télé ce jour là et faire jouer mon tournedisque.

 

Le lundi ne valait guère mieux avec la fade série historique "Les évasions célèbres qui proposait un épisode hongrois, "L'enquête de l'inspecteur Lamb" que j'ai complètement oublié. Rien du tout sur la 2, c'était l'inconvénient quand il n'y avait que deux chaînes. Mais l'on prenait le temps de lire, d'écouter des disques, en attendant le retour de Muriel.

 

Les chevaliers du ciel

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article