Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

La princesse du rail épisode 22

17 Mars 2009 , Rédigé par patricks Publié dans #CARRIERE DE MURIEL

Episode 22

Le résumé

On prépare le mariage de Céline et d'Antoine. Céline et sa mère s'occupent du trousseau. Une collecte est organisée pour le cadeau de noces. Barnett n'est pas invité. Il en fait une maladie. Vidal et Tiarko récupèrent le postillon. Vidal indique à Annunciata qu'elle doit le considérer comme son frère. Magnanime, Antoine invite Barnett à la noce. Le postillon tente de violer Annunciata qui l'assomme. Elle décide de quitter son père pour rejoindre Antoine qu'elle découvre en plein repas de noces!


La critique

Le drame est en train de se nouer, commençant par le pathétique combat du colonel Vidal. Il ne fait plus rire personne, tel un Don Quichotte perdu dans sa folie, qui ne comprend pas le malheur qu'il a semé alentour.
Muriel Baptiste a retrouvé sa verve et chacune de ses scènes est un morceau d'anthologie. En grande tragédienne, Muriel prend à bras le corps ce personnage qui va être broyé par le destin. C'est au coeur d'un lieu festif, un mariage heureux, que son personnage éclate en mille morceaux. La douleur sur son visage à la révélation de son amour définitivement brisé évoque son jeu quelques années plus tard dans la forteresse des "Rois maudits". "Le malheur des uns fait le bonheur des autres", celui de Céline et Antoine plonge Annunciata dans le désarroi extrême.
Sans en faire trop, la comédienne montre étape par étape les ravages du chagrin. Lorsqu'elle repart vers la montagne avec son cheval, elle exprime tout le désespoir du monde. Bien qu'elle ait souvent déclaré aimer rire et faire rire, ce sont dans des rôles tragiques comme celui d'Annunciata que Muriel Baptiste montrait l'étendue de son talent. On peut comparer sa façon d'incarner le personnage à celle de Patrick Dewaere dans "Hôtel des Amériques".
De fait, Muriel Baptiste dans cet épisode éclipse toute la distribution. La rédemption de Barnett, la stupidité de Vidal, la félicité de Céline et Antoine étaient autant de moments savoureux à interpréter pour les autres comédiens. Muriel a trouvé le ton juste pour concentrer toute l'attention sur le sort de son seul personnage.

Les infos supplémentaires


En 1977, en donnant sa toute dernière interview, Muriel Baptiste déclarera au journaliste Christian José Gonzales de "Télémagazine" avoir évité l'écueil où s'échoue bien des acteurs de feuilleton dont le personnage éclipse complètement la carrière : "J'ai joué des personnages qui étaient réels, dans lesquels les gens pouvaient se reconnaître; le rôle d'Annunciata dans "la princesse du rail" aurait peut-être pu me marquer, mais j'ai eu la chance de mourir à la fin du feuilleton". Elle expliquait cela avec un sourire au journaliste.


4 / 4
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article