Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 15 et Mardi 16 octobre 1973

12 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Lundi 15 octobre

 

Daniel Guichard est l’invité de la semaine de « Miditrente », et il a convié Patachou.

Les oisifs peuvent voir à 14h25 un film de Robert Wise de 1949, « Nous avons gagné ce soir », avec Robert Ryan.

Le soir, après « L’homme du Picardie » et « Les mohicans de Paris », nous regardons le 6e épisode du Baron de Trenck, « Dans le piège », tandis que sur la 2, à 21h35, « La vie du bon côté » a pour invités Robert Rocca entouré de Joe Dassin, Daniel Prévost, Jean Carmet, l’écrivain Pierre Daninos, le magicien Kassagi et un certain Charles Bernard. Un beau plateau.

Sur la 3, les chanceux qui la captaient pouvaient voir « Pétulia » », film de Richard Lester (1968) avec Julie Christie et Richard Chamberlain, le futur héros de la saga « Les oiseaux se cachent pour mourir », peu connu des français à l’époque.

Mais tout cela ne remplace pas un sourire de Muriel Baptiste.

 

Mardi 16 octobre

 

Il ne s'est rien passé de spécial le mardi 16 octobre 73, un jour triste comme l'automne, où il n'y avait rien à la télé. La Une proposait "Histoires d'animaux : les oiseaux du ciel", un documentaire de Frédéric Rossif déjà prévu le 2 octobre et remplacé par un hommage à Fernand Raynaud. La 2 des dossiers de l'écran trop sérieux, "Mao a-t-il créé un homme nouveau ?" avec un documentaire aussi, "Quand la Chine s'éveille".

Sur la 3e chaîne, il y a un feuilleton avec Gérard Depardieu, débutant et inconnu à l’époque, « Un monsieur bien rangé ». Il y joue le rôle d’un voyou dangereux. J’ai regardé le synopsis dans Télé Poche et l’intrigue n’a pas l’air bien captivante.

Si j’avais pu le voir, j’aurais sans doute aimé le film de l’après-midi, « A neuf heures de Rama », de Mark Robson, avec Horst Bucholz et José Ferrer, film qui évoque les heures qui précédèrent l’assassinat de Gandhi.

Je pense que nous avons éteint le poste ce soir-là. Il y avait des soirs sans rien d’intéressant en cette année 1973 à l’ORTF.

Lundi 15 et Mardi 16 octobre 1973
Lire la suite

Dimanche 14 octobre 1973

10 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

A 12h30, "Dimanche Salvador" reçoit Marcel Amont, Mary Roos (qui chante "Viva"), Régine, Julien Clerc, Mungo Jerry et Suzy Quatro qui à ma connaissance n'a fait qu'un seul tube, "Can the can" et sera (en tant qu'actrice) dans les années 80 l'amoureuse folle et meurtrière de Dempsey dans un épisode de "Mission Casse-Cou".

Quant à Mary Roos, elle a commencé à chanter enfant (à neuf ans) en Allemagne et c'est l'époque de sa courte carrière française. Elle est alors mariée au producteur français Pierre Scardin qui gère sa carrière (Rien à voir évidemment avec Pierre Cardin). Elle ne percera jamais auprès du public français malgré le tube "Mélodie en sol" en raison d'une certaine froideur sur scène, je m'en suis rendu compte en revoyant des prestations télé de l'époque.

Sur la 2 à 14h30, on retrouve Burt Lancaster dans un western de 1951, "La vallée de la vengeance" (« Vengeance valley »), signé Richard Thorpe, genre de film qui fera les beaux soirs de "La dernière séance" d'Eddy Mitchell. Il y a souvent de jolies musiques dans les anciens western, mais là je ne connais pas le compositeur, un certain Rudolph G. Kopp.

A 16h10, un quatorzième "Daktari": "Clarence le tueur", qui est la suite d'un autre épisode jadis diffusé "Reportage à Wameru". Par contre, impossible de me rappeler si ce "Clarence le tueur" est une rediffusion et fait partie des 39 épisodes programmés de 1969 à 1971, ou s'il s'agit d'un inédit (donc un 53e épisode puisque nous avons vu l'été 73 13 nouveaux épisodes).

Les programmes de la Une l'après-midi sont "Le sport en fête" qui reçoit Les Compagnons de la chanson, Sophie Desmarets, Stone et Charden et Diane Dufresne. Je me souviens avoir regardé le film avec Odette Joyeux "Sylvie et le fantôme" à 17h00. Le soir la 2 proposait un documentaire sur la 2 "Retour au Québec" suivi (encore) d'un hommage à Piaf, tandis que le film de la Une finissant à 22h55, je suis certain de n'avoir pas eu l'autorisation de le voir. Il s'agit d'un film d'espionnage avec le beau Paul Newman, "Pas de lauriers pour les tueurs".

Muriel reste l'éternelle absente de cet automne 1973 même si elle reviendra l'hiver en Clémence de La Faille.

 

Dimanche 14 octobre 1973
Lire la suite

Samedi 13 octobre 1973

9 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

 

Télé Poche met Henri Salvador en couverture et Télé 7 jours Rosy Varte. Nicoletta Machiavelli est la photo couleurs page 2 de Télé Poche.

Dans « Les indiscrétions d’Aglaé », il est question de Diana Rigg, Matthias Habich, Pierre Fresnay, Francis Perrin, Sabine Glaser et Joseph Drimal dans le téléfilm « L’intérêt des familles ».

Télé 7 jours parle de tout le monde sauf de Muriel, jugez plutôt : on a des infos sur Christian Zuber, Georges Brassens, Michèle Watrin, Gérard Lenorman, Georges Simenon, Jean Richard, Sarah Sanders, Howard Hughes,  Pierre Fresnay, Mike Connors, Claude Mauriac, Madeleine Sologne, Matthias Habich. On nous annonce la mort de Valery Inkijinoff vu dans « Les chevaliers du ciel » et « Tang ».  

Cette fois, je ne suis pas au judo (que je sèche!) mais devant mon petit écran pour voir "Les envahisseurs" dont c'est le neuvième épisode, le titre écrit est "Le cristal mystérieux", mais la voix of qui l'annonce dit "Le mur de cristal". Il y a un autre épisode (diffusé en 1971) où c'est le cas : "Guerre subversive" où le narrateur annonce "Le rideau de lierre". Dans "Le cristal mystérieux", nous faisons connaissance du docteur Bob Vincent, le frère de David, et de la belle-soeur enceinte, Grace. Dans le pré-générique, la jeune mariée qui meurt est jouée par Peggy Lipton, la fille dans le trio vedette de la série policière "La nouvelle équipe" programmée en 1971, tandis que le "méchant" envahisseur est interprété par Edward Asner qui sera plus tard Lou Grant (1977), série que la Cinq diffusera chez nous en 1986.

Sur la Une, le règne des "Mystères de l'ouest" continue dans "La Une est à vous", la série est choisie à chaque fois. Il s'agit d'épisodes inédits en France comme "La nuit de la diva", "La nuit de la revanche" qu'Antenne 2 rediffusera en juin 1975 l'après-midi après "Aujourd'hui madame".

Après un "Top à Daniel Gélin" des Carpentier, troisième épisode de "Mannix", "Une journée de ténèbres", enfin une bonne histoire qui se déroule dans le milieu du basket-ball avec de vrais champions de ce sport, mais américains et peu connus voire inconnus chez nous.

L'automne continue de défiler en absence de Muriel.

 

Samedi 13 octobre 1973
Lire la suite

Vendredi 12 octobre 1973

8 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

J’ai rêvé de Muriel cette nuit, cela m’arrive souvent ces temps-ci. J’y ai toujours rêvé régulièrement au fil du temps. Par contre, dans la journée, je dois constater que j’y pense moins, pris par le quotidien.

Revenons à 1973.

Huitième épisode des "Envahisseurs" : "L'astronaute". C'est le premier dans lequel on nous explique qu'au sens propre, les extra-terrestres n'ont pas de coeur. Hardy Smith (John Ericson), pour passer un examen médical, doit simuler dans son "enveloppe humaine" les battements de coeur. Les envahisseurs ont tué le vrai Hardy Smith et l'ont remplacé par un sosie. Avec un appareil "magique" qui ressemble à un rasoir électrique, il se procure des battements de coeur.

Elle était quand même assez barjo cette série : dans l'épisode "Cauchemar", les envahisseurs inventent un processus qui rend les papillons carnivores et provoquent les attaques de sauterelles contre les humains (dans l'épisode on les appelle "les locustes"). Il est impossible de trouver le cadavre d'un envahisseur car lorsqu'ils meurent sur la terre, ils disparaissent dans un brouillard rouge. Ils ont le petit auriculaire raide, mais pour tromper l'ennemi, certains ont les doigts parfaits et n'en sont pas moins venus de leur planète en train de mourir qui les oblige à envahir la notre.

A 20h35 sur la Une, John Steed a une nouvelle partenaire dans "Chapeau melon et bottes de cuir" dont c'est le quatrième épisode : "Meurtre au programme". Ce n'est ni Emma ni Tara mais Lady Diana Forbes Blakeny jouée par l'actrice Jennifer Croxton dont ce fut le premier et dernier rôle. L'épisode est palpitant et raconte l'histoire d'un complexe immobilier automatisé et tueur, il en sera fait un remake dans la version avec Purdey/Joanna Lumley sous le titre "Complexe X 41'.

Le mois d'octobre est déjà bien entamé, l'automne aussi, et Muriel joue les arlésiennes.

Vendredi 12 octobre 1973
Lire la suite

Jeudi 11 octobre 1973

7 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Etant au collège jusqu'à 17h, je rate le septième épisode des "Envahisseurs" : "Panique". Ce sera le premier diffusé dans "Samedi est à vous" en avril 75, et c'est un épisode raté, alors avec le recul, ce n'est pas une grande perte.

Le soir, pas le droit de voir "La mer est grande", il me reste Jacques Martin. "Taratata" a invité un plateau de choix : Trénet pour sa rentrée, Lama dont j'ignorais à l'époque l'étroitesse d'esprit en politique (mais bon, je ne me suis jamais intéressé à ses chansons, alors peu importe qu'il méprise une partie de son public), Gianni Nazzaro le bel italien toujours en pleine conquête de l'hexagone, Betty Mars qui se suicidera plus tard, Patricia Lavila mignonne mais qui ne sait pas chanter, Marina Vlady, Joël Prevost qui l'année suivante chantera le thème de la série télé "Valérie", la cantatrice soprano Régine Crespin, l'anglais Tony Christie (celui qui chante le thème du feuilleton "Poigne de fer et séduction").

La Une proposait un hommage à Jean Cocteau pour le dixième anniversaire de sa mort.

Avec le recul, j'ai deux regrets : d'avoir raté "La mer est grande" et que Muriel n'ait pas joué dedans (dans le rôle de Michèle Watrin qui fait toujours la tête, elle aurait été plus que naturelle quand on la voit bouder dans "Les dernières volontés de Richard Lagrange").

Jeudi 11 octobre 1973
Lire la suite

Mercredi 10 octobre 1973

6 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Je suis sans doute privé à cause du judo du huitième épisode du "Cheval de fer": "Nuage de guerre", en même temps, ce n'est pas "Rio Bravo", et l'important est d'avoir obtenu de ne plus rater "Les Envahisseurs" le samedi après midi. Francis a vu l'épisode que j'ai raté "A l'aube du dernier jour" et me l'a raconté.

C'est acquis, je ne raterai plus "les envahisseurs" le samedi.

Pour « Le cheval de fer », il me semble que je ne manquais pas les épisodes (1973 est si loin), car le cours de judo avait lieu plus tard dans l’après-midi le mercredi. Ma mère venait me chercher en voiture. J’étais encore un gamin, je me souviens un jour d’avoir mis en évidence mon petit doigt raide, l’auriculaire, comme si j’étais un « envahisseur », devant un de mes copains de judo médusé. Je l’avais montré en laissant pendre ma main le long de fenêtre baissée de la Simca 1000 verte de ma mère.

Si ma grand-mère écoutait "Radioscopie" de Chancel, elle et mes parents n'aimaient pas "Le grand échiquier", préférant Les Carpentier et Guy Lux. Je doute donc que ce soir là nous regardâmes Yves Montand sur la Une, mais le téléfilm de la 2, "Malataverne", d'après un roman de Bernard Clavel, se terminait à 23h05. Ce fut donc pour moi encore une journée sans télé à part "L'homme du Picardie" et "Les mohicans de Paris".

Ce n’était pas trop grave. Je rêvais éveillé à Muriel Baptiste. Je me disais bien qu’un jour ou l’autre l’ORTF allait programmer « La double vie de mademoiselle de La Faille », et pensais (me trompant hélas) qu’elle nous préparait de nouveaux feuilletons.

Mercredi 10 octobre 1973
Lire la suite

Mardi 9 octobre 1973

5 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Je pense que j''eus droit à l'hommage à Piaf, et comme je n'ai jamais aimé cette chanteuse, j'ai du bouquiner dans ma chambre. La 2 proposait aux dossiers de l'écran "Des fraises et du sang" ayant pour thème les mouvements politiques dans les universités.

Paradoxalement, on a l'impression que Piaf est aujourd'hui plus populaire qu'en 1973, quand on se souvient de tous les hommages qu'elle eut en 2013, et de la vente de disques non démentie au fil des décennies, mais bon, je n'ai jamais accroché.

Chez Danièle Gilbert, l'invité de la semaine est Leny Escudéro, succédant à Pierre Perret et Rika Zaraï. Dutronc fait ses dernières apparitions comme chanteur, en 1973 il se tourne vers le cinéma et son premier film sortira en 1974, "Antoine et Sébastien". Il est invité par Danièle Gilbert ce 9 octobre.

Il connaîtra un gros succès avec la chanson générique de la saison 2 d'Arsène Lupin à Noël, "Gentleman cambrioleur". Lupin sera l'un des feuilletons de fin d'année avec "L'ïle mystérieuse" et la rediffusion de "D'Artagnan" de Barma.

Bref, ce fut pour moi une journée sans rien d'intéressant à la télé.

Je m'attendais à ce que Muriel continue sur sa lancée après "Les Rois maudits" et "Le premier juré", et la déception était à la hauteur de l'espérance.

Mardi 9 octobre 1973
Lire la suite

Lundi 8 octobre 1973

4 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Le baron de Trenck en arrive à son cinquième épisode (sur sept). Je vois que Nicoletta Machiavelli, qui est bien le seul avantage (avec la musique) de cette série n'est plus dans la distribution.

"L'homme du Picardie" et "Les mohicans de Paris" constituent deux bons feuilletons du soir.

Louis Velle décide de se tourner vers le cinéma et joue dans "Le permis de conduire" qui sortira début 74 en salles, nous  irons le voir en famille.

L'émission de Jacques Martin "Taratata" fait l'objet de vives critiques, on l'accuse d'être indigne de son talent et L'émission est comparée à un spectacle de sous-patronage de sous préfecture d'il y un quart de siècle (soit 1948). Il se rattrapera avec "Le petit rapporteur".

Remis de son grave accident de mai, Jean Richard monte sur les planches pour jouer "Le bourgeois gentilhomme". Bernard Borderie tourne un nouveau feuilleton "Douze légionnaires", à Marseille. Au cinéma sort "L'évènement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune" avec Mastroianni.

Puisque Muriel n'est plus à l'écran, je me mets à écrire un roman que j'ai longtemps gardé et qui a disparu lors de nettoyages après avoir été remisé à la cave. J'avais cherché un titre du genre "Amicalement vôtre" et trouvé "Galants contes, méchantes intrigues", naïves aventures du duo Danny Wilde-Brett Sinclair remontant le temps et se trouvant pris dans une histoire de princesses dont Muriel est évidemment le personnage principal.  Heureusement que cela a disparu, quelle honte si je devais relire cela aujourd'hui. En tout cas, "Les Rois maudits" est une série qui m'a vraiment marqué.

Lundi 8 octobre 1973
Lire la suite

Dimanche 7 octobre 1973

2 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Comme Muriel Baptiste à cet automne là est de moins en moins dans l'actualité, je ne peux que dire que je continuais à l'aimer et à rêver d'elle.

En France, c’est la consternation, quelques jours après la mort de Fernand Raynaud, François Cevert vient de mourir dans un accident de voiture. Je vous joins une photo. Il fut question de lui au "Sport en fête".

2e épisode du "Ranch L" (le premier, je le rappelle, voir mon blog, fut diffusé le 9 septembre), celui là s'appelle "Une fille à marier" et est diffusé sur la Une à 17h15.

Auparavant, il y a eu la première de "Dimanche Salvador", sur la Une à 12h30. C'était l'époque où il me faisait rire. A la fin de sa vie, il était l'homme que son fils biologique Jean-Marie Périer haïssait, et moi-même je ne l'aimais plus beaucoup.

Henri Salvador ne fut plus le même (bon) artiste à la mort de son épouse Jacqueline, sa productrice et inspiratrice, en 1976.

La 2 à 14h20 propose le film "Atlantis, Terre engloutie" (« Atlantis, the lost continent »), de George Pal (1960), avec Anthony Hall. Si l'on réfléchit bien, ce genre d'histoire était le précurseur de l'héroïc fantasy. De petits moyens et beaucoup d'imagination.

Je ne me souviens plus si j'eus le droit de voir le film avec Delon et Mireille Darc le soir, "Jeff". Mais me rappelle d'âpres négociations avec mes parents pour ne plus rater les envahisseurs le samedi à cause du judo. Une bataille que je devais gagner.

Quant à Muriel, j'avais l'impression d'être le seul à encore me souvenir d'elle.

Dimanche 7 octobre 1973
Lire la suite

Samedi 6 octobre 1973

2 Octobre 2018 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Télé Poche consacre sa couverture à Edith Piaf et Télé 7 jours à Yves Montand.

La très sexy Mireille Audibert a les honneurs de la photo couleurs page 2 de Télé Poche. Dans « Monsieur Emilien est mort », le téléfilm du samedi soir sur la Une, elle joue quasi nue. Jugez-en d’après la photo que je mets. Je n’ai pas vu le film en 1973, il m’aura fallu attendre cette année pour le découvrir. Mireille nous a quittés frappée par le cancer le 2 septembre 1993. Dans « Les indiscrétions d’Aglaé », Télé Poche parle de Pierre Santini, Christiane Tissot,  le boxeur Jean-Claude Bouttier, Alain Moreau et consacre une page à Fernand Raynaud.

Télé 7 jours consacre ses pages à Mireille Audibert, au jeune Christophe Grimbert qui succède à Medhi dans « Poly », Yves-Marie Maurin, Robert Etcheverry, Nicole Andrée, Jacques Sempey, Henri Salvador, Edith Piaf, Christian Rist, Bernard Clavel, Jean Cocteau, le couple Caroline Cellier-Jean Poiret, Fernand Raynaud (hommage de deux pages), Yves Montand, Francis Perrin, Minou Drouet, Louis Velle.

Le souvenir que je garde ce jour fut d'être privé des Envahisseurs (sixième épisode : "A l'aube du dernier jour") car mes parents m'avaient payé le judo et je devais y aller. Aujourd'hui, j'ai vu et revu cet épisode, je l'ai en VHS et dans deux éditions DVD, celle de l'intégrale TF1 Vidéo et celle de la sortie de la série en kiosques. Cependant, à l'époque, ce fut pour moi un traumatisme d'être privé de ma série préférée ex-aequo avec "Amicalement vôtre".

Pourtant, il s'en passe des choses ce jour là : c'est la guerre Israelo-arabe qui commence, "La guerre du Kippour", c'est aussi la mort tragique du pilote François Cevert sur le circuit de Watkin Glens, aux Etats-Unis lors des essais. Selon son frère Charles, qui fut également coureur de formule 1, le malheureux a été décapité. On ne saura jamais si c’est une erreur de pilotage ou une défaillance mécanique. Sa Tyrell s’écrase contre un rail de sécurité dans un virage appelé le « S du club house ». Lorsque les témoins arrivent, le capot est à l’envers. Son ami Jackie Stewart, de l’écurie Tyrell, champion écossais, décide de se retirer de la compétition.

Le soir, le 2e épisode de "Mannix" : "Les 72 heures" est tout aussi décevant que le premier la semaine d'avant. Alors que Mireille Audibert met le feu au poudre en se montrant nue dans la dramatique de la Une : "Monsieur Emilien est mort" que mes parents n’ont pas regardé. Les Carpentier proposent un Top à Charles Aznavour, (Il vient de mourir à 94 ans ce 1er octobre 2018) et l'après-midi dans "La Une est à Vous", "Les Mystères de l'ouest" est une fois de plus plébiscité par les téléspectateurs. Les autres séries proposées sont "Les évasions célèbres", "Des agents très spéciaux", "L'aventurier", "Fooly Foot".

Muriel elle brillait par son absence, mais ce jour-là, j'avais le cœur gros de rater les envahisseurs, ce qui ne sera plus le cas par la suite.

Samedi 6 octobre 1973
Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>