Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 25 novembre 1972

19 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Tino Rossi pour sa dernière émission de la semaine de « Miditrente » a invité Mireille Mathieu (qui fait la couverture de Télé Poche) et à nouveau son fils, Laurent Rossi.

A 15h10, je regarde le quatrième épisode de « Match contre la vie » : « Vivez dangereusement », que j’avais vu le 26 novembre 1969. C’est le pilote de la série, diffusée aux Etats-Unis dans l’anthologie « Haute Tension ».

La scène finale, sur la côte d’azur,  avec une ambulance ID19 m’était restée en mémoire. Vous retrouvez un résumé détaillé à la suite de cet article sur cet épisode.

A 20h30, « Top à Petula Clark », qui a bien été diffusé (vu sur le site de l’INA). Elle a invité Serge Gainsboug, Claude François, Roger Pierre, Dalida, Jacques Charon, Bill Withers et l’illusionniste Chaz Chase.

Après « La légende des siècles » par André Malraux, Philippe Bouvard reçoit à « Samedi soir » : Jean Sablon, Charlotte Julian, Hugues Aufray, André Castelot, le compositeur de musiques de films Michel Magne. Bouvard a aussi invité un paysan normand, Jules. L’émission est sur le site de l’INA.

La première chaîne a un programme bien austère pour un samedi soir : « Portrait : Monsieur de Maupassant ou le procès d’un valet de chambre » avec Maurice Barrier, Françoise Giret, Evelyne Dress, Monique Lejeune (que l’on verra dans « Les Rois maudits » jouer la reine Clémence de Hongrie), Virginie Vignon et Catherine Lafond.

Françoise Giret a droit à la photo couleurs page 2 de Télé Poche pour sa participation au portrait de Maupassant.

Dans « Les Indiscrétions d’Aglaé », Marie-Christine Barrault en religieuse tourne la dramatique « L’enlèvement », une postulante à la gloire en bikini, la suédoise Karine Sassu-Bourda tourne le téléfilm « La difficulté d’être onze » qui sera diffusé sur la 3e chaîne le mardi 23 janvier 1973, Pierre Fresnay tourne « Les Ecrivains » et pose avec l’auteur Michel de Saint-Pierre. Enfin, Jacques Martin met en scène pour le cinéma son premier film, « Na ».

Karine Sassu-Bourda n’aura pas de rôles après « La difficulté d’être onze », qu’elle tournera sous le nom de Karine Valmont, ce qui réduit sa carrière à trois rôles ! Muriel a fait bien mieux. Télé Poche a beau la montrer en bikini dans un article intitulé « Une suédoise qui enflamme », elle n’a pas brûlé les planches !

Pierre Bellemare et les frères Rouland font la couverture de Télé 7 jours. Des articles sont consacrés à Yoko Tani (« Le fils du ciel »), Lyne Chardonnet qui tourne « L’oiselet vert », Georges Chamarat et Yves Coudray sur le tournage de « Graine d’ortie », Dany Carrel pour son premier téléfilm « Tamerlan » de Jacques Trebouta, Nicole Jamet pour « Lucien Leuwen », Jacques Monod jouant Louis XVIII dans un épisode de « Vidocq ».

Télé 7 jours, bien avare de nouvelles sur Muriel, en donne d’Henri Salvador, Jacqueline Baudrier, Jean Richard, Jean-Louis Bory, Jacques Brialy (le frère de Jean-Claude), le présentateur Bernard Langlois, Jacques Martin toujours pour son film « Na, Amarande, Jean Nohain ont aussi droit à des articles, et l’on présente le feuilleton « L’hiver d’un gentilhomme » avec Odile Versois, Henri Virlojeux, Gabriel Cattand, Catherine Hubeau.

On parle vraiment de tout le monde sauf de Muriel Baptiste.

Samedi 25 novembre 1972
Lire la suite

Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde

19 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

Cet épisode est le plus célèbre, puisqu'il donne son générique à la série.

Paul arrive en Afrique du Nord, il rejoint une amie de toujours, Katerina Ghiatis. Pete Gaffney, ami de Paul, doit tester le bolide du milliardaire grec Alec Staphos (Rossano Brazzi). Oreste Voutas montre la voiture à Paul.

Pete dit à Staphos que la voiture n'est pas sûre. 

 

Staphos se vexe et lors d'un dîner insinue que c'est le pilote et non la voiture qui est défaillant, Pete s'en va. Katerina rétorque que Staphos n'a qu'à conduire son bolide lui même, mais le grec dit qu'il est trop vieux.

 

Avant qu'il parte, Paul rejoint Pete et lui dit qu'il est tenté de prendre sa place. Pete lui rétorque que la voiture n'est pas sûre et lui demande s'il est las de la vie!

 

Lorsque Paul propose à Staphos de conduire le bolide, le dragster "Olympus", le milliardaire est réticent. Paul rétorque qu'il a déjà fait de la formule 1 et est aussi pilote de jet. Staphos n'est pas convaincu car le bolide vaut une fortune.

 

Katherina tente de dissuader Paul de conduire la voiture. Elle prétend qu'elle tombe amoureuse de lui, sa liaison avec Staphos étant terminée depuis un an.

 

Paul fait un premier essai, mais avant de battre le record du monde, il est obligé de lancer le parachute qui permet au dragster Olympus de s'arrêter, ce qui cause des dégâts et une réparation d'une semaine. Staphos invite Katerina et Paul en Grèce pendant ce temps là.

 

Quelques scènes inutiles ensuite, des bavardages, où Staphos parle de son passé, de la deuxième guerre mondiale, de son mariage qui a empêché une union avec Katherina à laquelle il ne renonce pas.

 

Autre scène longue et inutile : Staphos propose de l'argent à Paul pour l'éloigner de Katherina.

 

Ensuite, Paul essaie d'expliquer à Katherina qu'en réalité elle n'est pas amoureuse de lui.

 

Staphos continue de vouloir Paul comme pilote de l'Olympus, et lui offre même un poste important dans sa société, chose que Paul refuse.

 

De retour en Afrique du Nord dans le désert, Paul bat le record du monde sur le dragster. C'est la scène qui sert de générique au début et à la fin de la série pendant les trois saisons et 86 épisodes

 

Ensuite, Staphos confie son secret à Paul : durant la guerre, il a laissé fuir des nazis contre une somme d'argent, aussi veut-il que son empire industriel soit dirigé par quelqu'un de la valeur de Paul, car dans les vingt ans qui viennent, ils feront des progrès énormes, Paul objecte qu'il faut être vivant dans les vingt ans qui viennent.

 

Staphos continuant à ne pas comprendre, Paul lui révèle qu'il ne lui reste que deux ans à vivre. Staphos effondré lui demande pardon de l'avoir forcé à révéler son secret. Ils se taisent car Katherina arrive.

Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Vendredi 24 novembre 1972 Match contre la vie : Records du monde
Lire la suite

Vendredi 24 novembre 1972

19 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

C’est un jour mémorable avec le 3e épisode de « Match contre la vie », « Records du monde », déjà diffusé le samedi 19 juillet 1969. Sans doute le seul dont on se souvient quand on a oublié tous les autres, car durant trois ans et trois saisons, le générique provient d’images de cet épisode. La série comporte un pilote et 85 épisodes, l’ORTF en a doublé 34.

Comme les épisodes sont présentés à la suite sur le blog dans une rubrique spéciale, je n’en dis pas davantage.

A 19h30, premier des 15 épisodes de « Poigne de fer et séduction », une production présentée par ITC Londres comme « Amicalement vôtre ». On y retrouve Robert Vaughn (qui nous a quittés le 11 novembre 2016), le célèbre Napoléon Solo de la série « Des Agents très spéciaux »), et Nyree Dawn Porter, qui fut Irène dans la saga « La dynastie des Forsyte ». Une leucémie l’a emportée à 65 ans le 10 avril 2001. La série outre Manche s’appelle « The Protectors ». Le problème avec ce feuilleton est la durée des épisodes, 24 minutes, bien trop brefs pour captiver. La musique de John Cameron chantée au générique par Tony Christie sortira en 45 tours rapidement. Pour une fois, la France découvre une nouvelle série très rapidement, puisqu’elle a débuté le 29 septembre 1972 sur la chaîne britannique ITC.

En France, l’accueil est mitigé, tandis que deux saisons sont tournées en Grande-Bretagne de 1972 à 1974, ce qui représente 52 épisodes. Je regarde la série, mais sans passion.

Le premier épisode s’intitule « Le témoin ».

Toutefois, cette série a été éditée en DVD et est facile à voir, alors que « Match contre la vie » et « Sam Cade », y compris aux USA, sont relégués aux oubliettes.

Puis, nous avons le neuvième épisode de « Sam Cade » : « Un policier disparaît », sur la Une à 20h30 qui met en avant son adjoint J.J. Jackson qu’incarne Edgar Buchanan.

Tino Rossi a choisi d’inviter son fils Laurent chez Danièle Gilbert, ainsi qu’un autre « fils de » : Frank Fernandel.

C’est le blog de Muriel, mais parler de « Match contre la vie », dont vous ne trouverez nulle part ailleurs des informations sauf sur le site américain d’un amateur où j’ai pêché mes informations, nous ramène en 1972, douce année où Muriel, après avoir enchanté mon été allait illuminer mon hiver. Il est certain que si la série était facile à revoir, je n’en parlerai pas tant, mais même aux USA, elle n’a jamais été éditée en DVD.

Elle est au fond aussi oubliée que Muriel Baptiste. Seuls les sexagénaires s’en rappellent (il n’y a plus de diffusion d’un seul épisode après juin 1973), un peu comme Muriel dont la carrière s’est inexplicablement et de façon inattendue interrompue en 1974.

En novembre 1972, je ne pensais qu’à elle, la croyant promise à une grande carrière. En parcourant les magazines télé de l’époque, Télé Poche, Télé 7 Jours, Télémagazine, Télérama, on constate qu’elle n’avait pas atteint la notoriété suffisante pour que l’on parle d’elle régulièrement. Dans la rubrique de Télé Poche « Les indiscrétions d’Aglaé », sur les comédiens de télévision et leurs futurs tournages, il ne fut jamais question d’elle. Télé 7 jours, disposant de plus de pages pour les articles et commentaires avait envers Muriel la même indifférence. Muriel de son côté menait une vie discrète et ne courait pas après les journalistes pour faire parler d’elle. Elle n’a d’ailleurs pas, contrairement à ce qu’elle a sans doute espéré, été interviewé après « Les Rois maudits », excepté dans un numéro de décembre 1972 de Télémagazine, qui n’a jamais atteint la notoriété de ses concurrents Télé 7 jours et Télé Poche.

Vendredi 24 novembre 1972
Lire la suite

Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre

18 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #MATCH CONTRE LA VIE

2e épisode de la série diffusé en France en 1969, "Cette ville est à vendre" a été rediffusé un jeudi, le 23 novembre 1972, pendant que j'étais au collège, de sorte que je n'en ai aucun souvenir.

 

Paul Bryan tombe en panne d'essence un samedi soir à Pine Grove, dans l'est des Etats-Unis. Il se rend dans un dancing où le barman lui donne le numéro de téléphone du garage le plus proche. Une bagarre éclate entre deux hommes et le barman les sépare. Le jeune Neddie Loomis offre alors une tournée générale, et un jus de fruit à la belle Mary Ellison.

 

Neddie cherche la bagarre et provoque Paul. Le jeune homme est mis à la porte et la meilleure amie de Mary, Clarice (Mary Ann Mobley) l'invite à danser pour qu'il oublie la façon dont les étrangers sont traités à Pine Grove. Paul apprend que sa voiture est prête.

 

Pendant ce temps, dehors, Neddie fait des avances à Mary, qui le repousse. Il la jette à terre, elle crie, il s'excuse.

Le chef de la police locale, Jim Holland (James Whitmore, vu notamment dans "Les envahisseurs") intervient, libère Mary et menace d'emmener Neddie Loomis au poste.

 

Le policier entre ensuite dans le dancing et demande au meilleur ami de Neddie, George Mund, de le raccompagner en voiture, car il a trop bu. Paul fait ses adieux au barman et en sortant tombe sur le cadavre de Neddie Loomis.

 

Le lundi suivant, un jury désigné par le coroner déclare qu'un inconnu a tué Loomis en lui brisant la nuque. Après l'audience, le père de la victime, le riche Edward Loomis (R G Armstrong, figure bien connue des séries des années 60) demande au policier de retrouver celui qui a tué son fils. C'est un homme influent, dont l'usine de papier emploie la majeure partie de la population de Pine Grove. Holland lui répond qu'il n'y a pas de témoin du crime. Contraint de trouver un coupable, Holland lance un mandat d'arrêt contre Paul.

 

Le lendemain, Paul est donc arrêté. Il s'offre les services d'un avocat, Joseph Farrell, et laissé en liberté conditionnelle, décide de mener sa propre enquête. Il se rend auprès du barman qui est son alibi pour l'heure du meurtre, mais l'homme feint de ne se souvenir de rien. Paul risque maintenant la prison à vie.

 

Le meilleur ami de la victime, George Mund, de même que Clarice, refusent de témoigner pour Paul car ils craignent les répercussions sur l'emploi étant donné les menaces de Loomis père.

 

Devant Jim Holland, Paul et son avocat évoquent les pressions que le policier fait sur les témoins à cause de la personnalité du père de la victime.

 

Holland réplique que respecter un homme qui fait vivre la ville n'est pas en avoir peur, et que Paul a été arrêté car il est le suspect le plus évident. Notre héros dit à son accusateur qu'il sait qu'il n'est pas coupable. Le soir, Paul invite à dîner Clarice et lui parle des menaces de Loomis père de fermer son usine. Pour avoir dit ce qu'elle pensait du patron, Clarice a été renvoyée. Elle explique à Paul que le policier est veuf depuis deux ans.

 

Le lendemain, l'avocat de Paul l'appelle pour lui dire qu'Holland propose de reporter le procès dans quatorze semaines dans une autre ville. Paul refuse et demande au policier pourquoi il n'a pas dit qu'il avait arrêté Eddie Loomis.

 

A trois heures du matin, Jim Holland vient déranger Paul, il est ivre. Paul devine que le policier a accidentellement tué Neddie Loomis.

 

Paul révèle au policier qu'une maladie incurable lui laisse vingt mois à vivre, et que par conséquent, il ne prendra pas le risque de faire trois mois de prison.

 

Devant le juge, Paul joue son va tout et Holland finit par admettre qu'il a tué accidentellement Neddie Loomis.

 

Le policier présente ses excuses à Paul, qui déclare avoir menti et n'être pas malade. Mais un peu plus tard, le policier dit à l'avocat Farrell qu'il n'est pas dupe et qu'il a compris que Paul est réellement condamné par la maladie. Paul part de Pine Grove après un petit tour en voiture avec Clarice qui l'attendait pour le féliciter.

Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Jeudi 23 novembre 1972 Match contre la vie : Cette ville est à vendre
Lire la suite

Jeudi 23 novembre 1972

18 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Deuxième épisode de « Match contre la vie », qui est présenté dans la rubrique spéciale à cette série sur ce blog. « Cette ville est à vendre », il s’agit d’une rediffusion du samedi 12 juillet 1969. Comme c’est jeudi, je ne peux le regarder.

Onze épisodes ont été diffusés du 5 juillet au 20 septembre 1969, mais deux ne seront pas rediffusés. Entre le 18 novembre 1972 et le 23 juin 1973, 32 épisodes seront programmés dont 23 totalement inédits.

Avec la mort de Raymond Souplex, une page de l’histoire de la télévision se tourne. L’épisode des « Cinq dernières minutes » "Chassé croisé" est rediffusé à 20h30 sur la 2. La première chaîne propose une dramatique avec Grégoire Aslan, « La canne ».

A « Miditrente », Tino Rossi et Danièle Gilbert ont invité Régine Crespin.

Place maintenant au 2e épisode de "Match contre la vie", que je vous présente dans la foulée.

 

Lire la suite

Mercredi 22 novembre 1972

17 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Pas de grèves ce mercredi. Guy Lux peut donner à 20h30 sur le deuxième chaîne un coup de chapeau à Sheila dans « Cadet Rousselle ». Pour cette fin 1972, l’émission sera diffusée encore le 29 novembre, les 13, 19 et 26 décembre.

L’émission est suivie du huitième épisode de « Amicalement vôtre » : « Le complot ». La série me passionne de plus en plus.

« Les Globe-trotters » l’après-midi à 15h10 en est au dixième épisode : « Vacances tranquilles ». C’est le premier qui se passe au Canada. Par rapport aux tous premiers épisodes de la saison, la qualité a baissé.

Je regarde aussi sur la première chaîne les clowns Les Bario qui présentent le sketch « La météo », et le huitième épisode de « L’autobus à impériale » : « Chasseurs d’autographes ».

Chez Danièle Gilbert, Tino Rossi a invité Maurice Baquet, José Todaro et Josy Andrieu.

Je n’arrive pas à me passionner pour le feuilleton « Le fils du ciel » avec Yoko Tani et Georges Claisse.

La Une propose le soir un débat politique, « A armes égales », avec Gaston Defferre et Edgar Faure. La double page de Télé 7 jours leur est consacrée avec une interview d’une page chacun.

Ce 22 novembre, une triste nouvelle attend les téléspectateurs : Raymond Souplex, le Bourrel des « Cinq dernières minutes », meurt d’un cancer. Le lendemain, les programmes seront chamboulés pour lui rendre hommage.

 

Lire la suite

Mardi 21 novembre 1972

16 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Il a fait la couverture de « Télé Poche » pour rien : Gilbert Bécaud, vedette principale du « Grand échiquier » prévu ce mardi voit son émission annulée en raison des grèves. L’émission sera enfin diffusée le 11 décembre.

A la place, un téléfilm allemand de 2 heures, « Trahie et vendue », datant de 1969, et diffusé le 29 novembre 1969 sous le titre « Verraten und verkauft », réalisé par  Franz Peter Wirth, avec Jean-Pierre Zola. Il s’agissait d’une coproduction franco-italo-germano-autrichienne. Je l’ai retrouvé sur le site de l’INA. Ce fut en France l’unique diffusion.

Tino Rossi dans « Miditrente » reçoit des gloires de son époque : Pauline Carton, Madeleine Sologne, Ginette Leclerc et Viviane Romance.

Les oisifs peuvent voir sur la 2 à 15h10 « Le calice d’argent », film de Victor Saville de 1954 avec Paul Newman, Virgina Mayo, Jack Palance et une comédienne qui a mis fin à ses jours un an plus tôt, Pier Angeli, le 10 septembre 1971 d’une overdose de barbituriques. Un vrai gâchis car c’était une très belle comédienne.

Aux « Dossiers de l’écran », on peut voir la deuxième version de « Knock » avec Louis Jouvet. Cet acteur avait déjà interprété le rôle en 1933. Il s’agissait en fait de la troisième version du même film, la première ayant eu lieu du temps du cinéma muet en 1925 avec Fernand Fabre.

J’étais beaucoup trop jeune pour apprécier les subtilités du film avec Louis Jouvet en 1972.

En ce temps-là, je regardais « Sam Cade », « Amicalement vôtre », « Match contre la vie », et j’aimais Muriel Baptiste.

 

Lire la suite

Lundi 20 novembre 1972

15 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Tino Rossi est l’invité de la semaine à « Miditrente ». Danièle Gilbert reçoit en plus ce jour-là Stone et Charden et Yvette Horner.

A 14h25, pendant que je suis au collège, les oisifs peuvent regarder le film « Suivez-moi jeune homme » de Guy Lefranc (1958), avec Dany Robin, Daniel Gélin, Michel Galabru, Noël Roquevert et Fernand Sardou.

Après le 9e épisode du feuilleton « Le fils du ciel », que j’ai regardé distraitement, il y avait « Les évasions célèbres ». C’est un épisode hongrois, « Le Prince Rakoczi ». Aucun comédien dans la distribution n’est connu. C’est, condensé en 50 minutes, l’adaptation d’un roman de Geza Hegedus. D’habitude, dans cette série, les histoires ont été écrites comme scénario original.

Sur la 2, le western « Fort Bravo » de John Sturges (1953) avec William Holden et un comédien qui trouvera la célébrité sur le tard, dans les années 80, John Forsythe, le Blake Carrington de « Dynastie ».

Télé 7 jours, à la différence de Télé Poche, chose due à son format, consacre chaque jour deux pages de reportage sur le programme du jour. Ce lundi est dédié à un historique du film « Fort Bravo », plus exactement à un article de fond sur les faits historiques présentés dans le film.

Toujours pas de Muriel à l’horizon, mais je baignais dans le bonheur de l’attente.

 

Lire la suite

Dimanche 19 novembre 1972

14 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Télé 7 jours consacre deux pages à José Giovanni à l’occasion de la diffusion du film « Le rapace ».

Sur la 2, à 14h25, un vieux film américain, « Les rois de la couture » (1952) de Mervyn Le Roy. C’est en fait une comédie musicale, censée se dérouler à Paris, mais tournée dans les studios de la Metro Goldwyn Meyer en Californie. Les vedettes en sont Kathryn Grayson et Red Skelton. C’est une sorte de remake de « Roberta » (1935) avec Fred Astaire et Ginger Rogers.

Je découvre à 18h00 une série western familiale, « Les Monroe », avec Michael Anderson Jr et Barbara Hershey. Une première série d’épisodes a été diffusée sur la deuxième chaîne durant l’été 1970. Je n’ai un poste TV qui capte cette chaîne que depuis janvier 1971, donc c’est nouveau pour moi. Le premier épisode s’appelle « Le sentier de la guerre ».

Le soir, je me souviens avoir eu l’autorisation de voir le film « Le rapace », avec Lino Ventura, de José Giovanni (1968) et d’une réplique du personnage du tueur à gages joué par Lino à un jeune garçon : « On ne fait pas une révolution avec des choses à perdre ». Chico, l’enfant, a peur qu’on lui casse un objet que lui a légué sa mère décédée. Il le cassera devant Lino pour montrer sa détermination.

Les soirées de la deux ne changent pas avec les soporifiques « Journal de voyage en Egypte » et « Arcana, connaissance de la musique ».

Finalement, il y avait de bonnes choses un dimanche, alors que c’était au niveau des programmes le jour le plus faible de la semaine.

 

Lire la suite

Samedi 18 novembre 1972

13 Novembre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

A « Miditrente », pour leur dernière émission, les compagnons de la chanson reçoivent Claude François.

Télé Poche a mis en couverture Gilbert Bécaud, qui doit passer au « Grand échiquier », et joue le premier rôle d’un film qui sortira au cinéma le 3 mai 1973, « Un homme libre ».

« Les Indiscrétions d’Aglaé » présente sur deux pages le feuilleton « Jo Gaillard » de Christian Jaque avec Bernard Fresson, en plein tournage. Le budget est de 800 millions. Le tournage a débuté le 25 mai et s’étalera sur plus d’un an et demi. En novembre 1972, trois épisodes sur treize étaient terminés.

A sa diffusion sur TF1 à partir du 6 janvier 1975, le succès sera très modéré.

Dany Saval tourne à la fois « Une souris chez les hommes » et un épisode de la série allemande « Le Comte Yoster a bien l’honneur ».

Robert Etcheverry, déguisé en moine, bénéficie d’un article à propos de la série « Les Mohicans de Paris » qu’il tourne.

Ludmila Tchérina est à la fois en photo couleur page 2 de « Télé Poche » et en couverture de « Télé 7 jours ».

Ce magazine consacre des articles au musicien Saint-Preux, à Jacques Fabbri pour la deuxième série de « Schulmeister, l’espion de l’empereur », Catherine Rouvelle, Danielle Volle, et des nouvelles d’un peu tout le monde… sauf de Muriel Baptiste !

L’évènement du samedi est la rediffusion de « Match contre la vie », dont onze épisodes ont été diffusés sur la première chaîne à partir du samedi 5 juillet 1969. On commence donc par « Une petite injustice », mais très vite la deuxième chaîne programmera des inédits. Au total, 32 épisodes seront diffusés, mais certains de 1969 comme « Le dernier safari » et « Nicole » ne seront pas rediffusés. Il y aura donc au moins 23 épisodes inédits.

Ben Gazzara devait trouver la gloire avec cette série qui le propulsa au cinéma (avec notamment le film « Husbands » de John Cassavetes). Il incarne un avocat, Paul Bryan, qui apprend un jour qu’il est atteint d’une maladie incurable le condamnant à brève échéance : deux ans, trois peut être.

Comme « Les Envahisseurs », « Le Fugitif » et « L’Immortel », le héros se ballade de villes en villes et traverse non pas les Etats-Unis mais le monde. Il est décidé à profiter intensément du temps qui lui reste à vivre.

Cette série ne sera jamais plus diffusée en France après 1973, et pour moi, elle reste liée à l’époque de la gloire de Muriel. J’ai publié sur le blog des résumés des différents épisodes, sauf « Le dernier safari », en traduisant ceux qui sont sur le site anglais consacré à la série.

Ce 18 novembre, c’est l’histoire tragique d’un homme condamné à tort, J.B. Flowers, incarné par Burr Debenning. Paul conclue amèrement l’épisode en disant à la population locale, après que Flowers soit tué, « Ce n’était qu’une petite injustice ». Sur ce blog, chaque épisode sera présenté dans une rubrique spéciale à compter d’aujourd’hui, reprenant l’idée mentionnée plus haut.

A 20h30, « Top à Jean Marc Thibault » sans Roger Pierre qui répète une pièce. L’émission est bien passée (vue sur le site de l’INA), les invités sont Johnny Hallyday, Gérard Lenorman, Pierre Vassiliu, Jean Carmet, Dominique Paturel. Télé Poche annonce à tort la présence de Mouloudji et de Simone Signoret dans l’émission.

La soirée se termine à 22h20 avec Philippe Bouvard qui reçoit (vérifié sur l’INA) Juliette Gréco, Léon Zitrone, José Todaro, par contre Télé Poche qui annonce Maxime Le Forestier et Télé 7 jours Danièle Delorme se trompent.

Une longue et belle journée, avec le retour de « Match contre la vie », mais toujours pas de Muriel à l’horizon.

Pour être complet, la Une propose « La caméra explore le temps » : « L’affaire Calas », Télé 7 jours consacre deux pages à Calas et Voltaire.

Ben Gazzara dans "Match contre la vie" dont chaque épisode sera décrypté sur le blog par ordre de diffusion.

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>