Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Samedi 7 octobre 1972

5 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Louis Velle barbu fait la couverture de « Télé Poche » pour « L’homme qui revient de loin ». Isabelle de Funès a droit à la photo couleur en deuxième page pour « Pont Dormant ».

« Les indiscrétions d’Aglaé » présentent Claudine Coster dans « L’amour masqué ». Une nouvelle comédienne allemande, Andréa Rau, est annoncée pour « Le journal d’une femme », un feuilleton en 30 épisodes qui sera diffusé sous le titre « L’étang de la Breure » en 1973. Née en 1947, elle a pris sa retraite en 1994. Enfin Roger Riffard, le contesté héros de « Suivez Budart », joue dans un épisode de « Vidocq ».

Les samedis après-midi de la Une en automne 1972, comparés à ceux de l'automne suivant avec l'émission "La Une est à vous", sont d'un ennui mortel.

"Samedi Loisirs", l'émission de l'après-midi propose des variétés bien avariées : Enrico Macias que l'on voit partout côtoie le prétentieux Gérard Palaprat à la carrière éphémère qui vient de mourir le 25 septembre 2017. De la variété médiocre (Maria De Rossi, Alice Dona) complète l'ensemble.

De 15h00 à 16h00 du golf, mais qui cela intéresse-t-il, idem pour le tennis de 16h00 à 17h00 ?

Sur la 2, à 15h10, une série peu captivante, "Les Saintes Chéries". 12e épisode : « Eve reçoit ». On pourra jeter un coup d'œil à l'émission "Pop 2" à 16h40 avec Terry Riley.

Mais la soirée va-t-elle rattraper ce samedi. Il faut avouer qu'une pièce de théâtre de Labiche sur la Une avec Dominique Paturel, "Les Chemins de fer", il y a mieux pour un samedi soir. A 22h20, "Pour le cinéma", propose plusieurs extraits de films à sortir, "Le Grand blond avec une chaussure noire", "Les Caïds" avec Reggiani, "Elle court, elle court la banlieue", trois bons films parmi une kyrielle présentés.

Et le samedi sur la 2 ? Un top à Jean Poiret, avec Caroline Cellier (C'est son épouse), mais sans Serrault. L'acteur a invité le meilleur (Julien Clerc qui chante "La citadelle") et le pire (Joe Dassin et son "Taka takata").

Le meilleur de ce samedi arrive à 21h30 avec la série "La Journaliste" dont c'est le deuxième épisode. Marianne Koch qui tournait pour la dernière fois (Elle a 86 ans aujourd'hui, voilà une retraite précoce) et un acteur allemand blond qui lui donne la réplique, Horst Frank. (1929-1999) qui nous est familier pour des western spaghetti et des apparitions dans des séries policières allemandes. Les critiques de Télé Poche détestaient la série, qui ne fut jamais rediffusée.

Bouvard clôture la soirée avec des invités variés : Claude Chabrol, Guy Marchand, Alphonse Boudard, Carlos, Frida Boccara. J’ai vérifié sur le site de l’INA, et heureusement, car le Télé Poche de l’époque indique des invités qui ne sont pas venus, comme Pierre Perret.

Très franchement, c'est Muriel que j'ai envie de voir, à laquelle je pense sans arrêt, et les magazines télévisés sont bien avares d'interview et de photos d'elle.

Heureusement, à partir de la rediffusion de "La Princesse du Rail", j'ai commencé à collectionner ses photos.

Muriel que j'aime comme un fou.

 

Lire la suite

Vendredi 6 octobre 1972

4 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

L'après midi, je peux voir "Les Saintes Chéries" à 15h10 sur la 2, mes cours se terminant à 15h. C’est le onzième épisode : « Eve et la vie parisienne ». Il y aura mieux cette année là, à commencer par « Match contre la vie » avec Ben Gazzara. A 19h35, commence "La révolte des Haïdouks", feuilleton que j'ai immédiatement détesté. Distribution 100% roumaine,  action barbare pour cette case horaire, bref une série à fuir.

Seul bon programme, à 21h30, "Entrez sans frapper" des frères Rouland. Ils devaient recevoir comme invités les frères Jacques. Mais en raison des grèves, l’émission sera reportée au jeudi 30 novembre.

En face, la Une propose une soirée polonaise ennuyeuse à mourir avec deux films intellos et des ballets.

Si c'était à refaire, je regarderai "Pont Dormant". Ma grand-mère adorait ce genre de feuilletons sentimentaux, et je ne sais pourquoi elle ne regarda pas celui-là.

Joe Dassin est l’invité de la semaine chez Danièle Gilbert. Il chantait à l'époque sans doute les titres les plus mauvais de son répertoire, que l'on n’entend jamais dans aucun hommage, comme "Taka Takata" (La femme du toréro).

Muriel se trouvait dans une période où en six mois étaient programmés ses deux meilleurs rôles : "La Princesse du rail" en juillet, "Les Rois maudits" en décembre. Comment ainsi ne pas penser à elle. J'ignorai que j'adorerai "Les rois", mais la voir deux fois par jour en juillet (La Princesse et Richard Lagrange) m'avait donné le goût de la voir beaucoup.

Et forcément, quand une comédienne donne, comme elle l'avait fait, une interview en annonçant des projets déjà en boîte, « Les Rois maudits » et «  La double vie de Mademoiselle de la Faille », tout indique qu'il y a un vivier de rôles à venir.

Que donnerais-je pour pouvoir remonter le temps et revenir en ce temps là!

 

Lire la suite

Jeudi 5 octobre 1972

3 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Je rate l’épisode des « Saintes Chéries » : « Eve et sa beauté », dixième de la première série de 1965.

Ais-je eu raison, ais-je eu tort ? Je n'ai pas regardé le feuilleton "Pont Dormant", sans raison particulière. Il y avait Pierre Michael, le héros du feuilleton "Fortune. Il y avait aussi Anne Vernon, qui jouait avec Muriel dans "Les Dernières volontés de Richard Lagrange".

Je n'ai pas regardé non plus "Les Boussardel" avec Nicole Courcel, mais c'est un peu mes parents qui ont choisi "Sam Cade" avec Glenn Ford. Ce soir-là, c'était le deuxième épisode "Requiem pour Miss Madrid", tandis que la famille Boussardel commençait son périple sur la 2 à la même heure.

"A bout portant" était programmé tard sur la Une à 22h20, mais l'émission était consacrée à Nicoletta, ce qui fait que je n'ai rien perdu.

Si c'était à refaire, je crois que je regarderai "Pont Dormant", car la 2 va nous sortir une calamiteuse coproduction franco-roumaine, "La révolte des Haïdouks", sans aucun intérêt, avant le journal télévisé.

On peut regretter l'absence d'articles et d'interviews sur Muriel Baptiste à cette époque pré Rois maudits. Elle avait encore de l'actualité à évoquer, c'est à dire le tournage du "Premier juré" que je vais découvrir sans crier gare en mars 1973. Pas d'allusions non plus à sa pièce "Les Quatre vérités" de Marcel Aymé.

Je chéris cet automne, car celui de 1973 sera sans Muriel et une attente sans fin. J'aimerais revivre indéfiniment ce "timewrap" (faille temporelle) qui va de juillet 1972 à juin 1973, période où Muriel n'a jamais été autant présente mais qui est aussi un chant du cygne et non un commencement.

 

Lire la suite

Mercredi 4 octobre 1972

1 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

En raison d’une retransmission de l’assemblée nationale, je suis privé de la série « Les Globe-trotters ».

Les programmes de ce jour là : " A 17:10, Zorro" (épisode : "Une affaire d'honneur"), programmé dans l'émission "les amis de Zorro" dans laquelle on ne voyait pas Zorro mais Moustache en sergent Garcia, rôle qu'il tiendra en 1975 au cinéma dans le film de Duccio Tessari avec la belle Ottavia Piccolo et un improbable Alain Delon en Zorro.

 2e épisode de "L'Autobus à impériale" à 18h00 : "Un pour tous, tous pour un". Ce n'était pas encore une série culte.

A 19H35, fin provisoire de "Ma sorcière bien aimée" avec le 13e épisode: "Poète malgré elle", je dis provisoire puisque début 1973, une nouvelle saison sera programmée avec le nouvel acteur jouant Jean Pierre : Dick Sargent. Il y a un décalage avec l’Amérique car pour des problèmes de dos, Dick York a arrêté la série en 1969.

Les Dossiers de l'écran ne sont guère passionnants en proposant le film "Les Aristocrates" de Denys de la Patellière, avec Pierre Fresnay. La Une devait proposer « Le grand échiquier », mais en raison des grèves, ce fut remplacé par « Fidelio » et « Musique en 33 tours ».

Muriel tournait ou s'apprêtait à tourner à Genève "Le Premier juré". Michel Le Royer a dit que ce tournage avait duré trois mois.

Le 45t de la musique de « Amicalement vôtre » arriva dans les bacs des disquaires et je l’achetais aussitôt.

 

Lire la suite

Mardi 3 octobre 1972

1 Octobre 2017 , Rédigé par patricks Publié dans #VOYAGE DANS LE TEMPS

Si le mardi 3 octobre 1972 est un évènement dans l'histoire de la télévision française, avec l'arrivée de "Amicalement vôtre", et l'épisode "Premier contact", ce ne fut pas le cas pour moi.

En effet, le mercredi matin était un jour de classe, nous avions sport et plus particulièrement piscine (dans une piscine couverte). Je n'eus donc pas la permission de voir les deux premiers épisodes, « Premier contact » et « L’enlèvement de Lisa Zorakin ».

A partir du troisième, qui tomba durant des vacances scolaires (Toussaint ?), mes parents le virent et furent emballés, ce qui fait que jamais plus nous n'avons manqué la série.

Ce mardi 3 était annoncé "Cadet Rousselle" avec la déferlante "Parle plus bas" chanson du film Le Parrain : tout le monde le chantait : Dalida, Marie Laforêt, ce soir là, c'est Tino Rossi qui s'y collait. Pour le reste, les sempiternels mêmes invités : Vartan, Stone et Charden, Annie Cordy. Mais en raison d’une grève, l’émission fut remplacée par un show Julien Clerc déjà enregistré.

Il faut dire qu’en 1972, à l’ORTF, les grèves déferlaient.

Dernier épisode de "Danse sur un arc en ciel" que j'avais suivi en diagonale.

Vu le nombre de rediffusions qu'il y aura, ce n'est pas trop grave d'avoir raté "Amicalement vôtre". La série va tellement me passionner qu'elle détrônera pendant longtemps "Les Envahisseurs", ma série préférée.

Je rappelle qu'en février 1972, la seconde saison des envahisseurs s'est arrêtée en France, et de nouveaux épisodes inédits ne seront proposés qu'en 1987.

Quand à la musique de « Mannix », elle était enfin sortie sur un 45t que j’achetais aussitôt. Au printemps, une troisième série de treize épisodes avait été programmé, mais lors de son retour en septembre 1973, le feuilleton devait connaître une baisse de popularité. Entre temps étaient arrivés de nouveaux héros comme le lieutenant Columbo et Danny Wilde et Lord Brett Sinclair.

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4