Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Lundi 25 Février 1974

8 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Lundi 25 Février 1974

Deuxième histoire de "A dossiers ouverts" en cinq épisodes : "Gros calibre", avec Nathalie Nell, Hélène partenaire de Muriel dans "Les risques du métier", et qui quatre ans plus tard connaîtra la gloire au cinéma dans "L'amour violé" de Yannick Bellon.

La carrière de Nathalie ne connaîtra pas ensuite les sommets qu'elle méritait.

C'est François Cadet (1932-2009), l'inspecteur Lucas dans le "Maigret" de Jean Richard, qui incarne l'adjudant Hébert, héros de ce second volet.

En dehors de "A dossiers ouverts", il y a le huitième et dernier épisode de "La légende des Strauss". L'essentiel, pour moi, est ailleurs, c'est l'attente fébrile du 6 mars avec la diffusion sur la 3 de "L'affaire Bernardi de Sigoyer".

On peut me comprendre! Nous sommes J moins 9 avant le retour de mon actrice tant aimée.

Voici Muriel dans "Quelle famille".

Lire la suite

Dimanche 24 Février 1974

7 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Dimanche 24 Février 1974

Si le film de l'après midi sur la 2 "Mon ami Josélito" n'est plus de mon âge, j'ai la chance de voir sur la Une à 17h15 le huitième épisode de la série "Le Ranch L" : "Le bandit à la mitrailleuse".

C'est sans espoir pour le film du dimanche soir, "L'affaire Thomas Crown", qui finit à 22h30. Je pourrais avoir la curiosité de regarder "Témoignages" sur la 3 que je capte enfin, mais l'épisode avec Muriel est passé depuis belle lurette, et celui-là, "La reconstitution", ne présente aucun intérêt.

Malchanceux pour "Un curé de choc" puisque parti en vacances sans télé, je peux dire que j'aurais été gâté avec les deux dernières apparitions en soirée de Muriel, n'étant pas censé (s'il n'y avait pas eu grève) voir "Mlle de la Faille", et la 3 arrivant à point nommé pour "L'affaire Bernardi de Sigoyer". A quelques semaines prêt, je la ratais.

Il était écrit que je verrai Muriel, et quand on constate le nombre de coincidences (mes parents sont partis en août et non en septembre 1972 ce qui m'aurait privé de la rediffusion de "La princesse du rail" et des "Dernières volontés de Richard Lagrange", j'ai eu beaucoup de chance. Mais j'eu aurais eu davantage si j'étais né dix ans plus tôt!

Je compte les jours : J moins 10 avant l'arrivée de Muriel.

La voici dans "Plainte contre X".

Lire la suite

Samedi 23 Février 1974

6 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Samedi 23 Février 1974

Nous sommes jour J moins 11 avant le retour de Muriel.

"La Une est à vous" propose au choix : "Chaparral" ou "Hondo", "L'aventurier" ou "La Nouvelle équipe", "Fooly Foot" ou "Le roi des celtes", "Mission Impossible" ou "Les mystères de l'ouest", "Flipper le dauphin" ou "Les globe-trotters", tandis que sur la 2 le rugby (16e de finale du championnat de France) Tarbes-Bayonne repousse à 16h30 la diffusion du deuxième épisode de "Arsène Lupin": "Victor de la brigade mondaine" avec Marthe Keller et Pierre Massimi, héros des "Secrets de la mer rouge".

Le soir, on remarque Pierre Arditi présent dans la dramatique de la Une, "Portrait : Eugène Sue". La 2, plus traditionnelle, propose le "Top à Charles Aznavour" des Carpentier, suivi par le premier épisode de "Aux frontières du possible", "Le dernier rempart", qui me permet de faire la connaissance de Pierre Vaneck et Elga Andersen.

C'est la deuxième série, comportant sept épisodes, la première fut programmée tard en semaine en octobre novembre 1971, pour six épisodes, et je n'avais pas eu la permission de la regarder. Je trouve cela assez génial, une sorte de "Chapeau melon et bottes de cuir" à la française.

Philippe Bouvard termine la soirée avec "Samedi soir" où il reçoit Alfred Adam et Alphonse Boudard.

Muriel dans "Par mesure de silence".

Lire la suite

Vendredi 22 Février 1974

6 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Vendredi 22 Février 1974

"Arsène Lupin" revient avec la première série et l'épisode "Le bouchon de cristal" en remplacement des "Champions".

Le soir, c'est une collection de téléfilms qui remplace "Banacek" : "Suspense". Le premier épisode est un western, "Le chasseur de primes", avec Clint Walker.

Deux fois de suite Muriel après une diète de fin avril 73 à début février 74, c'est inespéré.

Je pensais que 1974 allait être une année en or pour le fan de Muriel Baptiste que je suis, et je n'allais pas tarder à déchanter.

La voici le 7 janvier 1966 aux studios Epinay, se préparant au tournage des "Sultans".

Lire la suite

Jeudi 21 Février 1974

6 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Jeudi 21 Février 1974

Je parle à mon ami Francis de la bonne nouvelle : il était vraiment patient avec moi pour supporter ces longues conversations au sujet de Muriel. Je pense que cela l'amusait.

Nous sommes J moins 13 avant que Muriel revienne. C'est le dernier épisode des "Champions", "L'expérience", programmé à 15h15, alors que je sors à 17h00. J'ai attendu des années avant de revoir la série.

Jacques Martin propose son avant-dernier "Taratata", il est suivi à 21h45 par le quatrième épisode de la sublime "Demoiselle d'Avignon", qui s'adapte à merveille à mon état d'esprit du moment.

Je suis heureux, Muriel revient, que demander de plus ?

La voici dans "Maigret aux assises".

Lire la suite

Mercredi 20 Février 1974 : Annonce du retour de Muriel

6 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mercredi 20 Février 1974 : Annonce du retour de Muriel

En achetant Télé Poche, je vois que "L'affaire Bernardi de Sigoyer" est programmé le mercredi 6 mars sur 3e chaîne. Ce jour-là, la Une propose "Le grand échiquier" avec Brassens, que mes parents n'aiment pas, et la 2 un western avec Kirk Douglas, "El Perfido", qui se termine tard. Je sais donc que je sereinement, je peux attendre le retour de ma chère Muriel.

"Les bannis", à 15h15 sur la 2, en sont au huitième épisode, "Acte de foi". Après "A dossiers ouverts", je me souviens avoir vaguement regardé la 2, "Le deuil sied à Electre", avec Michel Etcheverry, dans lequel on retrouve le rare José-Maria Flotats, Philippe V dans "Les rois maudits".

Il est évident que j'étais aux anges, et un nouveau compte à rebours commençait. Nous étions jour J moins 14 avant que ma bien aimée Muriel Baptiste apparaisse sur le petit écran.

Je pensais que cela allait durer éternellement. Mais la prochaine apparition de Muriel, la dernière de sa carrière, aura lieu au coeur de l'été, le mercredi 26 juillet 1974, tandis que nous serons à Bagnoles de l'Orne pour la troisième fois en vacances sans télé.

Voici Muriel dans "Lucide Lucile".

Lire la suite

Mardi 19 Février 1974

6 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mardi 19 Février 1974

Publibook semble avoir enfin effectué un tirage de la réédition de mon livre "Muriel Baptiste, la vie : quelle gifle", après une longue attente due à un problème avec leur imprimeur. Je vois qu'un exemplaire est disponible tout de suite sur Amazon.

Ce 19 février 1974, j'étais loin de me douter qu'un jour j'écrirai un livre sur Muriel. Il y avait ce soir-là le 2e épisode de "A dossiers ouverts", et aux "Dossiers de l'écran", un film de guerre soviétique de 1969, "La boucle de feu", avant un débat sur Koursk, le véritable tournant de la campagne de Russie.

Le lendemain, ma journée allait être ensoleillée par l'annonce du retour de Muriel sur la 3e chaîne que ma région captait enfin, juste à temps!

Lire la suite

Lundi 18 Février 1974

4 Février 2016 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Lundi 18 Février 1974

Sur la Une, "Maurin des Maures" est remplacé par une série policière sur la gendarmerie, "A dossiers ouverts", de Claude Boissol, qui propose une histoire chaque semaine en cinq épisodes, et en tout vingt-cinq épisodes. La série rappelle beaucoup "SOS Fréquence 17" diffusée en 1969 et qui sera rediffusée en 1978. Première histoire en cinq épisodes : "L'intrus".

"La légende des Strauss" en est à son avant-dernier épisode, le septième.

De cette époque, j'ai su préserver de bons souvenirs, alors que tout n'était pas rose au collège. A la rentrée, je serai envoyé dans un lycée gigantesque où je serai un dans la masse, le collège ayant une dimension familiale.

Mais de cette période, je retiens Muriel et mon ami Francis, qui vont disparaître de mon existence en même temps. Eh puis, quelle chance d'avoir vu "Mademoiselle de la Faille" alors que mes parents soutenaient mordicus voir les Carpentier!

C'est un peu la dernière ligne droite de la carrière de Muriel. La voici dans "Les sultans".

Lire la suite
<< < 1 2