Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fans de Muriel Baptiste

Mercredi 11 Juillet 1973

10 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mercredi 11 Juillet 1973

Je l'ignorais, mais c'était le trentième anniversaire de Muriel. Elle faisait plus jeune à mes yeux que trente ans.

Maigres consolations de cette journée télévisuelle : le sixième épisode de "Maya" : "Le démon de Kalanemi", et le troisième de "Un homme une ville". Les programmes de soirée avaient tout pour me faire fuir : "Le grand échiquier" (je n'ai jamais aimé Jacques Chancel) et "La duchesse d'Avila". Alors que nous étions en vacances scolaires, il y avait un arrêt des émissions à 15h20 sur la Une après le tour de France, et à 16h05 sur la 2 après "Maya", la 3 ne commençant à émettre qu'à 19h15.

Lire la suite

Mardi 10 Juillet 1973

8 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mardi 10 Juillet 1973

Maigre journée télévisuelle ce 10 juillet. Christian Barbier, héros du feuilleton de la Une "Un homme, une ville" est le héros de la dramatique de la 3 "La chamaille", réalisée par Jacques Pierre.

Le soir, on a le choix sur la 2 entre "Les dossiers de l'écran" : "Ils ont tué Jaurès" illustré par un documentaire de 1962, ou sur la Une "L'apocalypse des animaux".

C'est la veille du trentième anniversaire de Muriel.

Lire la suite

Lundi 9 Juillet 1973

8 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Lundi 9 Juillet 1973

Ce jour-là débute le feuilleton qui remplace "Graine d'ortie" : "Un homme, une ville" de Joseph Drimal avec Christian Barbier et Corinne Marchand. Un feuilleton où Muriel aurait eu toute sa place, d'ailleurs Catherine Hubeau, Blanche dans "Les rois maudits", figure dans la distribution.

Je me souviens encore de la musique du générique, jamais réentendue depuis 1973, elle est signée Francis Lemarque, et d'une réflexion que fait le personnage de Marthe Jumié/Corinne Marchand, excédée d'entendre des ragots alors qu'elle est dans les tribunes d'un match de football : "On dirait que ça vous fait mal de voir des gens heureux".

Malheureusement, je n'ai jamais vu la fin : nous sommes partis en vacances bien avant le 26e et dernier épisode. Télé Poche indique que le feuilleton a été tourné en juillet août 1972, ce qui nous donne une indication sur les délais entre tournage et diffusion du temps de l'ORTF.

Le soir, dans le deuxième épisode de "L'amour du métier", André Falcon qui représentait le seul intérêt de ce feuilleton a disparu du générique.

Je suis étonné que ce soit un vieux western de 1939, "Le brigand bien aimé", d'Henry King avec Tyrone Power et Henry Fonda, qui soit le programme principal de la 3 à 20h30.

Muriel dans "Gigi" avec Renée Saint Cyr.

Lire la suite

Dimanche 8 Juillet 1973

6 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Dimanche 8 Juillet 1973

A 14h30, nous avons sur la 2 "La fière tzigane", film de Roy William Neill de 1944 avec Maria Montez. Le réalisateur a signé les "Sherlock Holmes" avec Basil Rathbone.

Sur la Une, deux films, "Taxi, roulotte et corrida" avec De Funès à 17h10 et en soirée "Furia à Bahia pour OSS 117", un sous-James Bond.

Sur la 3, "J'aurais dû le laisser mourir" est le titre du sixième et dernier épisode de "L'homme et la cité" avec Anthony Quinn.

En ce temps-là, je ne savais que Muriel était née le 11 juillet et que son trentième anniversaire approchait.

Lire la suite

Samedi 7 Juillet 1973

5 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Samedi 7 Juillet 1973

L'inoxydable Annie Cordy est en couverture de "Télé Poche". Hervé Sand (Claudius dans "La princesse du rail") tourne "Chéri Bibi".

Les programmes du jour sont "Jazz Harmonie" sur la 2 à 18h30, qui reçoit le trombone Al Grey, puis "Jeux sans frontières" à Chartres. A 22h05, deuxième épisode du "Virginien" : "L'homme de l'Oklahoma". La fille sur la photo de l'épisode ressemble beaucoup à Elizabeth Baur, héroïne du "Ranch L", et qui prit la succession de Barbara Anderson dans "L'homme de fer", mais il s'agirait de Lisabeth Hush. A la même heure sur la Une, j'aurais bien regardé Mary Roos dans "Au risque de vous plaire" de Jean-Christophe Averty où elle chante son tube "Big bang holly".

Pas de Muriel Baptiste en vue dans la torpeur de cet été 73. Je le regrette bien car j'ai tout mon temps pour dévorer des programmes télé nettement plus passionnants que ceux d'aujourd'hui.

Muriel dans "Zoé".

Lire la suite

Jeudi 5/Vendredi 6 Juillet 1973

4 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Jeudi 5/Vendredi 6 Juillet 1973

Le jeudi 5, il n'y avait rien dans la journée à la télé. Le soir, sur la Une, "Drôle de drame" avec Louis Jouvet et Michel Simon me déçut. J'aurais du regarder la 2 avec le deuxième documentaire de "L'odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau" : "Le chant des dauphins".

Le vendredi 6, le troisième épisode de "Haute tension" : "Nul ne saura", est passionnant. Une intrigue de chercheurs, d'espionnage et de complot, je l'avais en VHS (pris lors de la rediffusion sur 13e rue dans les années 2000), mais je n'ai plus aujourd'hui de magnétoscope pour le regarder.

Sur la 3, "Le chant des celtes" à 19h55 avec Alan Stivell dont j'ai maintes fois raconté sur ce blog que son 45t "Tri Martolod" me rappelle toujours Muriel puisque le disque est sorti pendant la diffusion des "Rois maudits".

Lire la suite

Mercredi 4 Juillet 1973

3 Juillet 2015 , Rédigé par patricks Publié dans #DE LA GLOIRE AU DECLIN 1973-74

Mercredi 4 Juillet 1973

Avant de parler du 4 juillet 1973, parlons de la douche froide reçue au courrier ce jour concernant le livre "Muriel Baptiste, la vie : quelle gifle!". L'éditeur Persée qui a empoché 3000 euros l'an dernier rompt le contrat (à moins que je repaie à nouveau une certaine somme, mais le livre même dans ce cas là ne serait qu'en impression à la demande).

J'ai toujours regretté le choix de cet éditeur à peine avais-je signé, donc sachez qu'un autre éditeur est prêt à prendre le relais et que d'une tuile pourrait bien découler une veine car cet éditeur me ferait passer en "édition à compte d'éditeur". Je rappelle que dans le cas d'un éditeur à compte d'auteur, on paie pour être publié, et que dans l'édition à compte d'éditeur (la plus courante mais étape très difficile à franchir), c'est le contraire!

Wait and see.

Sinon, le 4 juillet 1973, il ne faisait pas la canicule d'aujourd'hui, la télé proposait "La duchesse d'Avila", feuilleton de Philippe Ducrest qui a dirigé trois fois Muriel : "Plainte contre X", "Par mesure de silence" et "Le corso des tireurs".

La 3 proposait en soirée un film de Jean Valère "La femme écarlate" avec Monica Vitti.

Enfin, sur la Une, Mourousi, qui n'était pas encore célèbre, présentait "Feux croisés", magazine d'actualité .

Lire la suite
<< < 1 2 3 4